Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
17 Ao?t 2022, 16:40:03
Accueil Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum SNPTES-UNSA. Cet espace de discussions vous est spécialement dédié. Il privilégie les échanges d’ordre professionnel et syndical. Il est libre d’accès et vous permettra de nous questionner afin d’obtenir rapidement une réponse à votre demande. N'hésitez pas à le parcourir.  Pour vous tenir informé de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle consultez également notre site Internet.

FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Discussion générale  |  Fil de discussion: Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 ... 57 58 [59] 60 61 ... 66 Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études  (Lu 721976 fois)
Alain Favennec
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8066



WWW
« Répondre #870 le: 20 Janvier 2017, 14:55:56 »

Les égoïsmes (celui des IGE soucieux de préserver leur position et leur titre, celui de la CGT soucieuse de préserver son pouvoir même au détriment du personnel) ont tué une possible intégration des assistants ingénieurs dans le corps des ingénieurs d'études.
L'état, devant une telle division n'a aucun mal à faire perdurer la situation et ne rien faire évoluer

Bonjour,

Je peux vous assurer que la majorité de nos collègues ingénieurs d'études sont favorables à cette intégration et j'en veux pour preuve les résultats électoraux du SNPTES, notamment dans la CAP des ingénieurs d'études, alors même que tous savent que nous sommes à l'origine de cette demande. Je peux aussi vous assurer que, bien que faisant partie du corps des ingénieurs d'études, je ne pense pas être égoïste et si je l'étais je ne passerais pas, comme beaucoup de mes camarades, une bonne partie de mon temps à répondre à celles et ceux qui demandent l'aide du SNPTES.
En revanche, je vous donne raison, si je puis me permettre, sur la triste responsabilité de la CGT et sur votre conclusion.

Bonne journée
« Dernière édition: 20 Janvier 2017, 16:12:23 par Service juridique Alain Favennec » Journalisée

Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA
itacnrs
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12


« Répondre #871 le: 23 Janvier 2017, 09:57:01 »

Voici les revendication de la cgt. En effet elle ne parle en aucun cas de fusion ai - ie .....

Les revendications du SNTRS-CGT pour les AI dans le cadre de ces négociations
Le corps des Assistants Ingénieurs dans les EPST est un corps de recrutement au niveau de Bac + 2 (BTS, DUT et diplômes équivalents) et de promotion pour les techniciens. Nous revendiquons le maintien du recrutement des Bac+2 dans le corps des assistants ingénieurs.
La grille des AI doit être prolongée jusqu’à l’indice 673 sur une carrière aussi longue que les futurs IE de classe normale, pour permettre un réel déroulement de carrière dans le corps des AI. Le passage du corps des AI au corps des IE doit être facilité par une procédure spécifique de validation des acquis du niveau licence après une période de pratique professionnelle. Cette procédure est justifiée par la proximité du niveau de qualification de la licence professionnelle (recrutement IE) et des diplômes du type DUT et BTS.
Journalisée
Alain Favennec
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8066



WWW
« Répondre #872 le: 23 Janvier 2017, 13:49:58 »

Voici les revendication de la cgt. En effet elle ne parle en aucun cas de fusion ai - ie .....

Les revendications du SNTRS-CGT pour les AI dans le cadre de ces négociations

Bonjour,

C'est bien pour cette raison que le SNPTES dénonce, en l'espèce, le comportement de la CGT et, notamment, celui du SNTRS-CGT.

Bonne journée
Journalisée

Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA
Graindesable
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 125



« Répondre #873 le: 26 Janvier 2017, 13:15:13 »

Je viens de tomber sur le dernier communiqué de la CGT (Explication du vote du SNTRS-CGT au CT MESR du 24 janvier 2017) :

Citation
Enfin, nous tenons à rappeler ici comme nous l’avons fait devant Mme la Ministre, que le SNTRS-CGT est pour le maintien du recrutement des bac+2 en catégorie A. Il s’agit pour nous de le faire dans un grade « passerelle » du corps des IE. Une procédure spécifique de validation de l’expérience professionnelle leur conférant un niveau licence après une période de pratique devrait permettre leur intégration en IE classe normale pour un réel développement de carrière dans ce corps. Cette procédure est justifiée par la proximité du niveau de qualification de la licence professionnelle (recrutement IE) et des diplômes du type DUT et BTS. Les AI existants seraient intégrés dans le premier grade des IE. En aucun cas, le SNTRS-CGT n’est responsable de l’absence de passerelle entre le corps des AI et des IE car le ministère ne l’a pas interrogé sur ce sujet. Mais par contre ce dernier a été à l’écoute de la CPU et des directions des établissements !

En conclusion, le SNTRS-CGT s’abstiendra lors de ce vote au CT MESR car il revendique une harmonisation entre les différentes grilles à l’image des avancées obtenues pour les grilles du corps des IE.

Comme je le pressentais, que ce soit par  la "validation de l'expérience professionnelle" (pour conférer un niveau licence que beaucoup ont déjà dans leurs bagages) ou "l'Examen professionnel", les AI vont, si on les écoute, repasser encore un concours...
(Vous noterez en passant, l'esquive (assez cocasse) de la question : "Mais ...le ministère ne nous a pas interrogé sur ce sujet".  Grimaçant  Roulement des yeux)
« Dernière édition: 26 Janvier 2017, 14:11:02 par Graindesable » Journalisée
LOWcost2014
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 47


« Répondre #874 le: 26 Janvier 2017, 14:07:51 »

Dans ce cas, il faut que l'administration recrute effectivement des AIs avec un BTS ou un IUT et non à BAC +3 ou plus sinon faut recruter en IE !!

C'était la même chose il y a quelques années au niveau du recrutement des IEs, où n'étaient recrutés que des gens avec doctorat voir post doc (je parle pour la BAP A, je ne sais pas pour les autre BAP). Les présidents de jurys ont eu des directives par le CNRS pour ne plus sélectionner des gens qui possédaient une thèse, du coup ca laissait la place aux gens qui avait le diplôme adéquat.

S'ils veulent maintenir le corps AI pour les IUT/BTS, alors ok, mais il faut arrêter de sur-recruter.
Journalisée
Mauridien
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 20


« Répondre #875 le: 06 F?vrier 2017, 13:26:20 »

Bonjour,

Est-il encore envisageable que les ministères changent d'avis sur l'intégration des AI en IE dans le cadre du PPCR ?

Bien cordialement


Journalisée
Xav_D
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4010


« Répondre #876 le: 06 F?vrier 2017, 13:41:50 »

Bonjour,

Tant que les textes ne sont pas soumis pour avis au CT ministériel, il existe une possibilité, mais je ne vais pas tenter de vous leurrer ou bercer de douces illusions, la probabilité dans le cadre du PPCR est maintenant proche de zéro.
Journalisée

trend
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 48


« Répondre #877 le: 06 F?vrier 2017, 14:41:16 »

Bonjour
ou bien créer un deuxième grade dans le corps des assistant-ingénieurs,
le PPCR prévoit un parcours sur deux grades pour tout fonctionnaire.
Cela n'est pas réalisé, quand nous sortirons nous de cet atypisme
qui nous bloque
Impossibilité 1  de bénéficier d'un tableau d'avancement
                     2  de passer un examen professionnel
Les administratifs sont bien mieux lotis que nous!
Bon après midi
Journalisée
Ysokras
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 77


« Répondre #878 le: 06 F?vrier 2017, 15:00:23 »

Il y a des AIs dans les BAP "administratives"...
Journalisée
Xav_D
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4010


« Répondre #879 le: 06 F?vrier 2017, 15:06:34 »

Je pense que trend parle des attachés d’administration qui sont le pendant de nos IE/IGE de la BAP J en catégorie A.

La création d'un deuxième grade dans le corps des AI/ASI poserait un certain nombre de problème notamment par rapport à la construction des grades, ensuite cela marquerait la fin de l'éventuelle fusion de ce corps avec celui des IE/IGE et ne solutionnerait en rien la mobilité en dehors de l'ESR.
Journalisée

Alain Favennec
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8066



WWW
« Répondre #880 le: 07 F?vrier 2017, 07:52:00 »

La création d'un deuxième grade dans le corps des AI/ASI poserait un certain nombre de problème notamment par rapport à la construction des grades, ensuite cela marquerait la fin de l'éventuelle fusion de ce corps avec celui des IE/IGE et ne solutionnerait en rien la mobilité en dehors de l'ESR.

Bonjour,

Effectivement la création d'un second grade dans le corps des assistants ingénieurs aurait créé de sérieux problèmes et, notamment, le SNPTES a dû signaler à nos interlocuteurs ministériels que nos collègues assistants ingénieurs versés dans le premier grade auraient vécu cela comme un second recul (le premier étant l'éloignement de l'intégration en ingénieur d'études) et, pour ne rien vous cacher, il est aussi évident que cela aurait rendu amères nos collègues techniciens qui voyaient ainsi apparaitre une nouvelle strate dans une progression de carrière vers le corps d'ingénieurs d'études.

Quant à la mobilité, malgré quelques témoignages sur ce forum du SNPTES, elle est quasiment inexistante, j'en veux pour témoignage, ce tableau de correspondance qui, par décret, fait correspondre des corps de la fonction publique d’État à des cadres d'emplois de la fonction publique territoriale, les assistants ingénieurs n'y apparaissent pas... en clair, il y difficile, voir impossible d'y obtenir un détachement ou une intégration :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000028343146&cidTexte=LEGITEXT000006053040&dateTexte=20170207

Bonne journée
« Dernière édition: 07 F?vrier 2017, 08:32:59 par Service juridique Alain Favennec » Journalisée

Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA
Abc
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 14


« Répondre #881 le: 07 F?vrier 2017, 09:58:02 »

Bonjour,
Excusez ma naïveté mais, à force de lire des interventions sur le sujet, je m’aperçois que je ne sais même pas sur quoi repose finalement la légitimité de demander l'intégration des AI vers les IE ?
Merci d’éclairer ma lanterne
Cordialement
Journalisée
Mauridien
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 20


« Répondre #882 le: 07 F?vrier 2017, 10:36:35 »

Citation de Alain Favennec :
Quant à la mobilité, malgré quelques témoignages sur ce forum du SNPTES, elle est quasiment inexistante, j'en veux pour témoignage, ce tableau de correspondance qui, par décret, fait correspondre des corps de la fonction publique d’État à des cadres d'emplois de la fonction publique territoriale, les assistants ingénieurs n'y apparaissent pas... en clair, il y difficile, voir impossible d'y obtenir un détachement ou une intégration :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000028343146&cidTexte=LEGITEXT000006053040&dateTexte=20170207

Bonjour,

Les assistants ingénieurs y apparaissent dans le ministère de la culture et de la communication et correspondent au ingénieur territorial. D'un ministère à l'autre, les AI n'ont pas la même reconnaissance...

Bonne journée
Journalisée
SG-SNPTES
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3124


« Répondre #883 le: 07 F?vrier 2017, 10:51:01 »

Bonjour,

Il y a plusieurs arguments qui nous permettent d'affirmer que ce corps doit disparaître. Voici les 3 raisons principales :

- ce corps qui est considéré, par nos interlocuteurs ministériels, comme un corps de catégorie "petit A", pénalise les techniciens à plusieurs titres. D'abord comme il y a peu de recrutement dans le corps des assistants ingénieurs, le nombre de techniciens qui peuvent y accéder suite à une promotion au choix par liste d'aptitude est extrêmement faible. Ensuite, l’existence de ce corps est un obstacle souvent insurmontable pour l'accès au corps des ingénieurs d'études qui est un corps de catégorie "A type". Or, dans les autres filières, les personnels de catégorie B promus en catégorie A sont directement reclassés dans des corps équivalents à celui des ingénieurs d'études. Par exemple, les secrétaires sont promus dans le corps des attachés et les techniciens supérieurs d'études et de fabrications du ministère de la Défense sont promus dans le corps des ingénieurs d'études et de fabrications.

- nous constatons que les collègues recrutés dans le corps des assistants ingénieurs par concours externes ont un niveau de diplôme équivalent à celui des collègues recrutés dans le corps des ingénieurs d'études. Ainsi, ils exercent en grande majorité des fonctions équivalentes à celles décrites dans les emplois types des ingénieurs d'études.

- comme il n'existe pas de corps équivalent à celui des assistants ingénieurs dans les autres filières de la fonction publique, ces collègues se voient régulièrement refuser leurs demandes de détachement.


Cordialement,
« Dernière édition: 07 F?vrier 2017, 10:53:19 par SGA-SNPTES » Journalisée

Alain HALERE
Secrétaire général du SNPTES
alain.halere@snptes.org
0676728184
phil97231
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11


« Répondre #884 le: 07 F?vrier 2017, 18:19:54 »

Bonjour
Voilà qui est bien résumé!
bonne soirée
Journalisée
Pages: 1 ... 57 58 [59] 60 61 ... 66 Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Discussion générale  |  Fil de discussion: Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
© SNPTES-UNSA — 18, rue Chevreul - 94600 CHOISY LE ROI

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums