Bienvenue sur le forum SNPTES-UNSA. Cet espace de discussions vous est spécialement dédié. Il privilégie les échanges d'ordre professionnel et syndical. Il est libre d'accès et vous permettra de nous questionner afin d'obtenir rapidement une réponse à votre demande. N'hésitez pas à le parcourir.  Pour vous tenir informé de l'actualité sur votre statut, votre carrière et votre vie professionnelle consultez également notre site Internet / Élections professionnelles 2022 - Professions de foi, listes des candidats, vidéos comment voter, ...

Salaires remarques générales

Démarré par natblue, 04 Janvier 2022, 23:16:31

« précédent - suivant »

natblue

Bonsoir,

cela fait trente ans que je travaille à l'éducation nationale et plus j'avance en âge plus je trouve que les grilles salariales des ITA et des ITARF sont une honte. déjà les changements qui n'en sont pas ont allongé honteusement les carrières. L'abrogation de l'accélération d'échelon est une honte et un total manque de respect compte tenu de notre investissement. que penser de la dévalorisation nos salaires et ensuite de nos carrières.

Comment expliquer qu'après 8 ans dans le corps des IE je n'ai que 80 euros net de différence par rapport à ASI si j'étais restée dans le corps? Tout ça pour ça?tout ce travaille pour gagner des cacahouètes? mais de qui se moque t on?

comment expliquer que les promotions n'en sont pas ou juste pour la gloire? mais qu'on fait nos syndicats ces 40 dernières années?qu'est ce que c'est que ces grilles de M...

quand allez vous négocier l'enlèvement des quatre premiers échelons tout corps confondu?**comment un bac plus 8 peut commencé à 1800 euros net par mois???!!!. A quoi sert de faire des études si derrière on nous sous paie? la fonction publique a de mauvais jours devant elle. cela finira par des universités payantes et la fin de la sécurité sociale si on ne fait rien.

Il faut refaire les grilles et les modes de passage pour les promotions que les personnes gagnent minimum 200 euros net de plus pour un passage de corps  et ne pas passer directement supérieur mais plus trois pour un passage de corps est plus deux pour un passage de grade à minima. Une question de respect du travail! que la classe exceptionnelle passe en classe exceptionnelle ou de refaire les grilles  afin qu'elles se chevauchent intelligemment pas à deux ou trois point près c'est n'importe quoi!

en résumé assez de se faire avoir que l'on nous respecte en nous payant à notre juste valeur.

Pourquoi en est on là?

dandunor62

Bonjour,

Je me permets juste d'intervenir sur votre calcul de différence de rémunération entre les grades d'ASI et IGE.
Si j'ai bien lu les grilles, en début de carrière, par exemple, au bout de 7 ans :
-  un ASI a un IM de 424 soit 1986 euros brut
- un IGE a un IM de 464 soit 2174 euros brut.
Le delta est 188 euros.
Ensuite effectivement au cas par cas, l'évolution d'ASI en IGE en milieu/fin de carrière peut, sans doute, créer peu d'écart de salaires. Je pense que la différence des 2 grades est la "rapidité" d'augmentation de l'IM.

Effectivement il y a les grilles mais aussi de nombreux chantiers comme lutter contre le gel du point d'indice depuis n années, les contractuels, les inégalités femme/homme, .... j'en oublie beaucoup, désolé.

Bien cordialement.

tom

Bonjour,

Sans vouloir jeter de l'huile sur le feu, étant ASI avant dernier échelon IMM 617 après 34 ans de service,  pour dans 3 ans passer au dernier échelon IMM 627 ça fait rêver : 10 points de + !!!!

bonne journée,

Tom

natblue

#3
Citation de: dandunor62 le 07 Janvier 2022, 08:15:04
Bonjour,

Je me permets juste d'intervenir sur votre calcul de différence de rémunération entre les grades d'ASI et IGE.
Si j'ai bien lu les grilles, en début de carrière, par exemple, au bout de 7 ans :
-  un ASI a un IM de 424 soit 1986 euros brut
- un IGE a un IM de 464 soit 2174 euros brut.
Le delta est 188 euros.
Ensuite effectivement au cas par cas, l'évolution d'ASI en IGE en milieu/fin de carrière peut, sans doute, créer peu d'écart de salaires. Je pense que la différence des 2 grades est la "rapidité" d'augmentation de l'IM.

Effectivement il y a les grilles mais aussi de nombreux chantiers comme lutter contre le gel du point d'indice depuis n années, les contractuels, les inégalités femme/homme, .... j'en oublie beaucoup, désolé.

Bien cordialement.

J'étais à l'échelon 9 passage à l'échelon 7 (!!) quelle promotion! cela fait bien, au bout de 8 ans,  cette différence. C'est donc encore pire si on a une promotion avec de plus d'expérience! on marche sur la tête

Ils ont noyé le poisson de cette manière- et les carrières sont extrêmement rallongées ( j'appelle ça l'effet accordéon) du fait qu'il n'y a plus d'accélération d'échelon dans les fait on perds trois ans à cause de cela en plus de perdre 4 ans suite à promotion! cela n'existe que pour nos corps pour avoir discuté avec d'autres ministères. et pardon mais 188 euros brut de différence entre deux corps après 7 ans je me tord de rire.(jaune) ( 26 euros par an brut!) 

comment expliquer que l'on soit passé à un fois deux smics premier échelon IGE dans les année 80 ce qui correspondrait  à 3200 brut actuel au départ pour le corps IGe au premier échelon!, à ce désastre? 1827 brut premier échelon IGE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ( plus de -40%!)de qui se moque ton? à quoi bon faire des études? comment expliquer que les post docs soient si peut payés? etc etc etc

cette réforme est une réforme de pacotille, de la poudre aux yeux.

les salaires sont très bas, trop bas.

Opinion

bonjour,
"En 22 ans (de janvier 1994 à juillet 2016), le point d'indice a progressé de 19,4 % alors que l'inflation sur la même période progressait de 39,15 %, soit une différence de 20 points. Pour un débutant dans la fonction publique, à grille indiciaire identique, cela représente une perte de pouvoir d'achat de 20 % sur la période."

extrait de https://fr.wikipedia.org/wiki/Point_d%27indice_salarial_en_France

Et l'indice est carrément gelé depuis 10 ans ( à part une aumône en 2017)

Pour l'année 2022  c'est pire  puisque le gel  est maintenu alors que l'inflation repart. une perte de 2 à 3 % rien que sur l'année 2022 est prévisible.

A quand une gréve de la fonction publique contre le gel maintenu en 2022?

cordialement

sandro02

Bonsoir,

Oui je suis d'accord.

Il est par ailleurs à noter que depuis que le point d'indice existe c'est la première fois qu'il est gelé durant une mandature entière. C'est tout dire. Et ce malgré les protestations, courriers, demandes....des syndicats.

Cordialement.

Ammour

Bonjour

Citation de: natblueJ'étais à l'échelon 9 passage à l'échelon 7 (!!) quelle promotion! cela fait bien, au bout de 8 ans,  cette différence. C'est donc encore pire si on a une promotion avec de plus d'expérience! on marche sur la tête

Tout en partageant le constat, je tiens à préciser que l'échelon est comme l'échelle des températures sur un thermomètre, modifier l'échelle de température sur un thermomètre ne fait pas monter la température.

Comme l'a bien précisé Opinion :
Citation de: Opinionle point d'indice a progressé de 19,4 % alors que l'inflation sur la même période progressait de 39,15 %, soit une différence de 20 points.

Ce n'est pas l'échelon mais l'indice affecté à votre échelon qui compte puisque INM x 4,686 € = Salaire brut mensuel quelque soit le n° affecté à votre échelon. Il faudrait donc précisé à quel indice vous êtes passée pour évaluer la revalorisation de votre traitement brut qui n'a pas diminué mais augmenté (pas assez là on peut en être d'accord).

Pour rester objectif, les revalorisations, de plus en plus sectorielle (Ségur de la santé, LPR, Grenelle de l'éducation et revalorisation des primes des seule filière administrative) passent quasi uniquement par l'indemnitaire et quelques améliorations de carrière pour la catégorie C uniquement avec un indice minimum qui vient de rejoindre celui de la catégorie B.
Ainsi les moyennes de primes ne veulent plus rien dire et noient le poisson, ce qui doit être un peu l'objectif de nos gouvernants.

Par pragmatisme et ne pas céder au défaitisme ambiant, il faut donc défendre l'augmentation des rapports pro/pro pour augmenter le nombre de promotion de grades et augmenter les possibilités par liste d'aptitude pour les changements de corps, c'est sur terrain que le SNPTES est le plus revendicatif, tout en continuant inlassablement, comme tous les syndicats, a demander une hausse uniforme du point d'indice qui, il faut le reconnaitre privilégie les plus haut salaire : 1% d'un traitement d'ATRF n'a rien de comparable en gain de pouvoir d'achat avec 1% d'un catégorie A+ hors échelle, qui lui aussi doit pourtant bénéficier, au minimum, d'un rattrapage par rapport à l'inflation (perte de pouvoir d'achat).

Cordialement

Cordialement
AMMOUR Amar
Conseiller National UNSA Fonction Publique