Bienvenue sur le forum SNPTES-UNSA. Cet espace de discussions vous est spécialement dédié. Il privilégie les échanges d'ordre professionnel et syndical. Il est libre d'accès et vous permettra de nous questionner afin d'obtenir rapidement une réponse à votre demande. N'hésitez pas à le parcourir.  Pour vous tenir informé de l'actualité sur votre statut, votre carrière et votre vie professionnelle consultez également notre site Internet / Élections professionnelles 2022 - Professions de foi, listes des candidats, vidéos comment voter, ...

Constat Déprimant IAT

Démarré par NAIF 1, 28 Mars 2017, 09:40:09

« précédent - suivant »

NAIF 1

Bonjour les labos,
Je viens de prendre connaissance du rapport très instructif de Mr Virion que je remercie pour son travail sur la différence de prime d IAT  pour le personnel ATRF qui exerce en EPLE.
Ce qui est le plus accablant dans cette histoire c'est de savoir que cela dure depuis des années ! Sans que cela n'est provoqué la moindre réaction auprès des nombreux élus toute tendance confondu qui nous représente.
Mais ce constat n'est il pas malheureusement bien trop tardif quand on sait que la prime IAT va être supprimé  l' année prochaine pour tout le personnel ATRF qui travaille en EPLE ?
L'argent de l' IAT est un revenu qui aurait du nous être redistribué chaque année contrairement à la PPCR qui devrait  faire ressentir ces effets que dans quelques années tout en nous laissant a la merci des choix politique de nos élus exemple : fin des 35 heures.
Allez bon courage à TOUS.



Alain Favennec

#1
Citation de: NAIF 1 le 28 Mars 2017, 09:40:09
Je viens de prendre connaissance du rapport très instructif de Mr Virion que je remercie pour son travail sur la différence de prime d IAT  pour le personnel ATRF qui exerce en EPLE.
Ce qui est le plus accablant dans cette histoire c'est de savoir que cela dure depuis des années ! Sans que cela n'est provoqué la moindre réaction auprès des nombreux élus toute tendance confondu qui nous représente.

Bonjour,

Je trouve un peu surprenant d'écrire une telle chose sur le forum du SNPTES puisqu'un nombre important de nos actions et de communiqués passés ont permis, malgré ce que vous écrivez, de voir nos primes, progressivement, être revalorisées. Je vous recommande ainsi, pour éclairer mes propos, de ressortir vos fiches de paie (ou celles de collègues) en remontant à une dizaine d'années, vous pourrez ainsi constater, objectivement, que nos élus, contrairement à ce que vous écrivez, réagissent.

Bonne journée
Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA

NAIF 1

Bonjour,  merci pour votre réponse, désolé pour le retard et désolé de vous avoir heurté par mes propos, mais votre émotion doit aussi se placer à la hauteur de notre émotion suite à la lecture du rapport de Mr Virion,  pour mieux me comprendre, je vous invite a vous mettre à ma place et à la place des centaines de collègues qui travaillent dans les EPLE et qui viennent d'apprendre que les collègue de Rennes a grade équivalent  touchent plus de 1000 euros de prime sur l'année que les collègues d Orléans, Nice  Lille  et je vous parle pas de La Guyane.
Donc suite à votre conseil j'ai plongé dans mes archives, actuellement  mon  salaire net avec 2 enfants et de 1450 euros (après 22 ans éducation nationale) le montant de mon IAT est le même  depuis 2014 soit 214 euros. Faut-il que j'en déduise que depuis 2014 je perds 1000 euros par an ? Et encore plus inquiétant  la prime d'IAT a été mise en place en 2004 ou 2003 je n'ose penser au pire étant donné que Mr Virion nous dit :
Les enveloppes attribuées aux différentes académies par le ministère sont pourtant bien en concordance avec le nombre d'agents à rémunérer !

Si vous pouvez me rassurer . Je vous en remercie par avance.

Cordialement

Ammour

Bonjour,

Ce travail va nous permettre, en particulier pour la mise en place du RIFSEEP, prévue en septembre pour les ITRF, de négocier pour aplanir ces différences en argumentant sur les conséquences (mutation par exemple: moins d'attrait là où les primes son basses) et l'injustice flagrante pour des personnels qui font le même travail avec la même implication.

Comme pour tout travail syndical, il faut partir d'un constat et se battre à tous les niveaux (établissement, académique, ministériel, fonction publique), ça prend du temps et il ne faut relâcher ses efforts.

Cordialement
AMMOUR Amar
Conseiller National UNSA Fonction Publique

Philippe Virion

Bonsoir NAIF 1

C'est lors de mes déplacements dans différentes académies et en allant à la rencontre des collègues des labos, que j'ai réalisé avec Amar Ammour l'incroyable différence du montant de l'indemnitaire en EPLE suivant le lieu d'exercice.
Cette enquête a évidemment pris un certain temps, afin d'avoir des éléments fiables et pouvant être diffusés.

Bien évidement au SNPTES nous nous mettons à votre place et à la place des collègues qui perçoivent des IAT ou IFTS avec des montants dans le milieu et bas de tableaux comparativement aux académies rémunérant  beaucoup mieux leurs agents!

J'ai fait cette enquête pour cela, montrer et mettre à jour ce qui était pressenti, une incroyable différence de traitement entre les agents d'un même grade occupant exactement le même emploi.

L'action du SNPTES ne va pas s'arrêter là et d'ailleurs elle a déjà commencée depuis un moment. En effet, que ce soit Amar, nos secrétaires techniques nationaux ou moi même ,avons déjà eu des audiences avec différents secrétaires généraux ou DRH dans plusieurs rectorats afin de leur montrer et de leur prouver, grâce à l'enquête, les taux bas qu'ils pratiquaient dans leurs académies.  Il faut avouer qu'ils ne s'attendaient à ça !  Ceux que nous avons rencontré et notamment Amar au rectorat de Lille a promis de tenir compte de ce résultat lors du passage au RIFSEEP comme cela été le cas pour les ADJAENES en septembre dernier.

Attention la disparité des primes n'est pas uniquement propre aux collègues des EPLE  des laboratoires ou administratifs mais aussi dans les services académiques et dans les universités.

Comme le dit Amar, cette enquête va aussi nous servir lors de la mise en place du RIFSEEP afin de négocier au mieux et d'informer nos interlocuteurs sur les disparités anormales des montants indemnitaires pour les personnels de laboratoire en EPLE.

Cordialement
Philippe VIRION
Secrétaire national SNPTES
Secteur "Education Nationale"
06 83 74 89 18