Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
17 Ao?t 2022, 18:39:03
Accueil Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum SNPTES-UNSA. Cet espace de discussions vous est spécialement dédié. Il privilégie les échanges d’ordre professionnel et syndical. Il est libre d’accès et vous permettra de nous questionner afin d’obtenir rapidement une réponse à votre demande. N'hésitez pas à le parcourir.  Pour vous tenir informé de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle consultez également notre site Internet.

FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Discussion générale  |  Fil de discussion: Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 ... 20 21 [22] 23 24 ... 66 Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études  (Lu 722096 fois)
Graindesable
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 125



« Répondre #315 le: 05 Avril 2011, 21:54:20 »

Je serais également intéressé de savoir si le ministère a donné une réponse avant la fin mars, et si oui, quelle est cette réponse.

Ce serait bien que le gouvernement se décide un jour ou l'autre sur ce qu'il veut faire des Assistants Ingénieurs...

Pour être plus précis, c'est le ministère de la fonction publique qui était censé trancher...
« Dernière édition: 05 Avril 2011, 22:30:16 par Graindesable » Journalisée
aoncle
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 54


« Répondre #316 le: 06 Avril 2011, 09:57:31 »

Donc personne ne sait rien ?   Huh
Journalisée
SG-SNPTES
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3124


« Répondre #317 le: 06 Avril 2011, 10:11:28 »

Bonjour,

Nous avons effectivement eu des contacts la semaine dernière avec le cabinet de la ministre qui visiblement veut gagner du temps et ne sait pas comment sortir de ce problème suite au refus de la fonction publique. Nous avons demandé une réponse écrite pas de simples paroles.

Ma dernière réponse reste donc valable, sauf la date de l'ultimatum que nous avons reporté au 15 avril, puisque la porte n'est pas encore totalement fermée.

Cordialement,
Journalisée

Alain HALERE
Secrétaire général du SNPTES
alain.halere@snptes.org
0676728184
SG-SNPTES
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3124


« Répondre #318 le: 18 Avril 2011, 13:57:16 »

Bonjour,

Nous avons été reçus par la direction générale des ressources humaines (DGRH) du ministère, jeudi 14 avril 2011.

Notre délégation a rappelé l’engagement pris par la Ministre, dans le cadre du plan carrières, d’intégrer le corps des assistants dans le corps des ingénieurs d’études.

Réponse du ministère : la DGRH n’a toujours pas reçu le feu vert du cabinet de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche pour mettre en application cette mesure.

Depuis le refus de la fonction publique, différentes hypothèses ont néanmoins été étudiées, la plus convaincante reste un arrêt des recrutements et une augmentation des possibilités d’inscription sur la liste d’aptitude d’accès au corps des ingénieurs d’études. Cela devra s’accompagner d’une possibilité d’accès directe aux corps des ingénieurs d’études pour les techniciens. Ce type de mesure a déjà été appliqué pour certains corps mais encore faut-il que le cabinet de Valérie Pécresse en ait réellement la volonté. Ce qui ne semble malheureusement pas être le cas.

D’autant plus que l’on nous ressort des cartons une vieille revendication du SNPTES UNSA, la création d’un corps d’ingénieur d’étude à deux grades (A type Fonction publique). Ce projet aurait, quant à lui, été approuvé par le cabinet de la Ministre et la fonction publique. Nous demandons que cette modification statutaire soit réalisée sur la base d’une fusion de la 1re classe et de la hors classe accompagnée d’une revalorisation indiciaire.

Nous ne pouvons qu’être satisfait de cette mesure mais nous précisons que cela ne doit pas « remettre aux calendes grecques » la problématique du corps des assistants ingénieurs et qu’elle doit donc s’inscrire dans un champ plus large de rénovation de l’ensemble de la catégorie A. Nous exigeons également l’indispensable révision du corps des IGR qui n’a bénéficié d’aucune avancée depuis sa création.

Cordialement,
« Dernière édition: 18 Avril 2011, 13:59:10 par SGA-SNPTES » Journalisée

Alain HALERE
Secrétaire général du SNPTES
alain.halere@snptes.org
0676728184
Floris
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 331



« Répondre #319 le: 18 Avril 2011, 14:35:32 »

Bonjour,

Nous avons été reçus par la direction générale des ressources humaines (DGRH) du ministère, jeudi 14 avril 2011.

Notre délégation a rappelé l’engagement pris par la Ministre, dans le cadre du plan carrières, d’intégrer le corps des assistants dans le corps des ingénieurs d’études.

Réponse du ministère : la DGRH n’a toujours pas reçu le feu vert du cabinet de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche pour mettre en application cette mesure.

Depuis le refus de la fonction publique, différentes hypothèses ont néanmoins été étudiées, la plus convaincante reste un arrêt des recrutements et une augmentation des possibilités d’inscription sur la liste d’aptitude d’accès au corps des ingénieurs d’études. Cela devra s’accompagner d’une possibilité d’accès directe aux corps des ingénieurs d’études pour les techniciens. Ce type de mesure a déjà été appliqué pour certains corps mais encore faut-il que le cabinet de Valérie Pécresse en ait réellement la volonté. Ce qui ne semble malheureusement pas être le cas.

D’autant plus que l’on nous ressort des cartons une vieille revendication du SNPTES UNSA, la création d’un corps d’ingénieur d’étude à deux grades (A type Fonction publique). Ce projet aurait, quant à lui, été approuvé par le cabinet de la Ministre et la fonction publique. Nous demandons que cette modification statutaire soit réalisée sur la base d’une fusion de la 1re classe et de la hors classe accompagnée d’une revalorisation indiciaire.

Nous ne pouvons qu’être satisfait de cette mesure mais nous précisons que cela ne doit pas « remettre aux calendes grecques » la problématique du corps des assistants ingénieurs et qu’elle doit donc s’inscrire dans un champ plus large de rénovation de l’ensemble de la catégorie A. Nous exigeons également l’indispensable révision du corps des IGR qui n’a bénéficié d’aucune avancée depuis sa création.

Cordialement,


Pour les Ai, la ministre se contredit, elle avait bien écrit le contraire voici deux ans ? Joli demi tour, très politicien.
Pour les IE, rien pour les IE2 ?
Journalisée
Graindesable
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 125



« Répondre #320 le: 18 Avril 2011, 18:14:47 »

Les 2 échelons de + pour les ASI ITRF...à double tranchants. Soit c'est pour rapprocher les ASI des IGE et faciliter la fusion, soit c'est pour faire perdurer le corps des ASI face à la réforme de la cat B.

Je crois que l'on en saura un peu plus avant mi-février.

Bon, je crois qu'on a une première réponse. Il y a eu trop d'attente, d'hésitations pour vraiment croire à la première option. On dirait une esquive temporaire pour repousser encore (et encore) le problème.

Réponse du ministère : la DGRH n’a toujours pas reçu le feu vert du cabinet de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche pour mettre en application cette mesure.

J'en profite pour me demander comment on fait au Snptes pour tenir devant cette partie de Ping pong à trois ou l'on se refile la patate chaude, ou pour être plus précis, comment  faire devant des joueurs de Bonneteau ?
Est-ce qu'il y a une concertation entre tous ces acteurs (Ministre, Dgrh, Fonction publique ) ou (pour reprendre un vieux tube) "chacun fait fait fait, ce qu'il lui plait plait plait" devant les syndicalistes ?


Depuis le refus de la fonction publique, différentes hypothèses ont néanmoins été étudiées, la plus convaincante reste un arrêt des recrutements et une augmentation des possibilités d’inscription sur la liste d’aptitude d’accès au corps des ingénieurs d’études. Cela devra s’accompagner d’une possibilité d’accès directe aux corps des ingénieurs d’études pour les techniciens. Ce type de mesure a déjà été appliqué pour certains corps mais encore faut-il que le cabinet de Valérie Pécresse en ait réellement la volonté. Ce qui ne semble malheureusement pas être le cas.

Je sens que cette course de chevaux qui se prépare entre Techniciens et Asi va provoquer de superbes discussions dans ce forum... Sourire
C'est de bonne guerre.

Plus sérieusement, maintenant, on attend la réponse de la Ministre (et de son cabinet). Il me semble qu'elle a reçu du courrier de Monsieur Drouet datant du 15 février...
Et comme le rappelle Floris, ça me parait difficile de proclamer, de maintenir et ensuite de ne plus rien dire.

D’autant plus que l’on nous ressort des cartons une vieille revendication du SNPTES UNSA, la création d’un corps d’ingénieur d’étude à deux grades (A type Fonction publique). Ce projet aurait, quant à lui, été approuvé par le cabinet de la Ministre et la fonction publique. Nous demandons que cette modification statutaire soit réalisée sur la base d’une fusion de la 1re classe et de la hors classe accompagnée d’une revalorisation indiciaire.

Nous ne pouvons qu’être satisfait de cette mesure mais nous précisons que cela ne doit pas « remettre aux calendes grecques » la problématique du corps des assistants ingénieurs et qu’elle doit donc s’inscrire dans un champ plus large de rénovation de l’ensemble de la catégorie A. Nous exigeons également l’indispensable révision du corps des IGR qui n’a bénéficié d’aucune avancée depuis sa création.


Encore une belle esquive ou les Asi devront-ils attendre la réforme de la catégorie A (avec, au dernier moment, un veto d'un des acteurs susnommés) ?

« Dernière édition: 18 Avril 2011, 18:18:39 par Graindesable » Journalisée
Moi
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 13


« Répondre #321 le: 20 Avril 2011, 13:49:09 »

Bonjour,

Je ne comprends plus rien...Je pensais que le Ministère de l'Enseignement Supérieur attendait le feu vert du Ministère de la Fonction Publique et celui du Budget.

Et maintenant, ils proclament qu'ils attendent le feu vert d'eux même ?

Elle est où la réponse positive ou negative attendu pour la mi avril ? Qu'on nous disent clairement oui ou non mais pas autre chose..

Cordialement,



Journalisée
SG-SNPTES
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3124


« Répondre #322 le: 21 Avril 2011, 18:18:18 »

Bonjour,

Je ne comprends plus rien...Je pensais que le Ministère de l'Enseignement Supérieur attendait le feu vert du Ministère de la Fonction Publique et celui du Budget.
D'après notre ministère, la fonction publique a dit non. D'après, nos interlocuteurs la raison en est simple : Ils ont peur d'un "effet de contagion"! Cette thèse est plausible même si ce n'est pas la seule raison. En effet, certains corps de CII (recrutement à bac+2 mais en catégorie B) demandent a être intégrés en catégorie A (niveau IGE) car la réforme de la catégorie B prévoit de les rétrograder en "B type". Dans notre secteur, c'est le cas des bibliothécaires adjoints spécialisés (BAS) qui vont être déclassés dans le corps des techniciens de bibliothèques. Mais c'est également, le cas de personnels d'autres ministères comme les techniciens supérieurs d'études et de fabrication du ministère de la défense qui devaient être intégrés dans un corps d'ingénieurs. Pour ces derniers, le projet a même été voté en CTPM et puis Bercy et la fonction publique ont tout bloqué.

Et maintenant, ils proclament qu'ils attendent le feu vert d'eux même ?

La DGRH (des administratifs) attend le feu vert du cabinet (des politiques) de Pécresse (pas d'eux même). Mais le feu vert porte sur une modification statutaire permettant d'augmenter le nombre de possibilité d'accès au corps des ingénieurs d'études par liste d'aptitude. Il ne s'agit plus d'un dispositif d'intégration directe.

Elle est où la réponse positive ou negative attendu pour la mi avril ? Qu'on nous disent clairement oui ou non mais pas autre chose..

C'est exactement ce que nous avons déclaré au ministère (cabinet et DGRH).
Nous allons également demander directement à la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) par l'intermédiaire de l'UNSA Fonction publique.

Cordialement,

Journalisée

Alain HALERE
Secrétaire général du SNPTES
alain.halere@snptes.org
0676728184
maxou91
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 573


« Répondre #323 le: 24 Avril 2011, 13:36:02 »

Bonjour,
Le corps des AI (recruté à bac+2) est déja dans la catégorie A. Il ne peut pas y avoir effet de contagion puisqu'il est déja dans la catégorie A par rapport aux techniciens supérieurs des autres ministères (corps de catégorie B ). Il faut faire au plus vite pour supprimer ce corps batard qui n'existe pas dans tous les ministères et intégrer les agents dans une vraie catégorie A comme les ingénieurs d'études par exemple. Par contre, il serait opportun de ne plus recruter dans ce corps d'AI. Finalement la fonction publique n'est pas près à trancher sur cette affaire, entretemps d'autres personnes sont recrutées sur ce dernier. Depuis le début de l'année, beaucoup d'établissements publics ont démarré leurs recrutements dans ce corps. Il me semble que l'état a mis en place pour la gestion des personnels une cellule qui gère la "GEPC", est ce une cellule bidon qui n'est pas encore opérationnelle et n'a aucune vision sur le long terme ?? 
Journalisée
Graindesable
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 125



« Répondre #324 le: 24 Avril 2011, 17:59:26 »

Étrange, je viens de voir sur d'autres sites que les techniciens supérieurs d'études et de fabrication du Ministère de la défense sont classés en catégorie B, eux aussi. Bon après, il ne faudrait pas s'arrêter à cette étiquette. Je vais y revenir bientôt...

Il me vient soudain une question toute naïve :
Si on (au niveau ministériel) compare si facilement les Asi avec d'autres corps de catégorie B parce qu'ils ont le même niveau de recrutement, pourquoi "se borne t-on" a classer les Asi en catégorie A ?

Pour prendre un cas concret, dans le monde des bibliothèques, je ne vois pas de réelle équivalence. En tant qu'Asi, mon premier poste était de prendre en charge une bibliothèque associée sous la responsabilité d'un chercheur. Pas sûr qu'on donnerait une tâche similaire à un collègue de catégorie B sans une bonne expérience dans ce domaine. Mais peut-être que je me base trop sur ma propre expérience et que je n'ai pas assez exploré la profession et mon jugement serait, peut-être, faussé. Et peut-être que les différences sont moins évidentes dans d'autres domaines comme l'informatique, par exemple.

Comprenez moi bien, je n'utilise pas une paire de lunettes monochrome qui fait la distinction entre catégories A et Catégories B, Bac+2 et Bac+3ou5, ou je ne sais quel autre moyen de distinguer les gens. Je regarde les fonctions et les responsabilités.

Si au ministère, le corps des Asi ne se résume qu'aux termes "Bac+2" (ce qui n'est pas particulièrement significatif quand on sait que beaucoup d'entre eux sont au dessus. Parlons plutôt de seuil minimum.), on pourra jamais discuter.
Une enquête sur le corps, la profession pourrait lever ces préjugés...


Par contre, il serait opportun de ne plus recruter dans ce corps d'AI. Finalement la fonction publique n'est pas près à trancher sur cette affaire, entretemps d'autres personnes sont recrutées sur ce dernier.

Tu soulèves un point important :
Pendant qu'on "discute", les recrutements ont lieu sans que rien ne puisse les arrêter.
Voilà un gel (définitif celui-là  Clin d'oeil) qui aurait au moins indiqué une piste...

« Dernière édition: 24 Avril 2011, 18:05:44 par Graindesable » Journalisée
Moi
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 13


« Répondre #325 le: 15 Mai 2011, 20:00:59 »

Pas de nouvelles, mauvaises nouvelles ?  Sourire

Cordialement,
Journalisée
Frédéric Letellier
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 60


« Répondre #326 le: 15 Mai 2011, 20:50:19 »

J'ai l'impression que la situation peut rester ainsi encore des années...
Journalisée
Graindesable
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 125



« Répondre #327 le: 26 Mai 2011, 13:26:07 »

Pas de nouvelles, mauvaises nouvelles ?  Sourire

Cordialement,


On dirait...

Au début, j'avais tendance à penser que c'était une querelle de Ministères mais, avec le temps, j'ai l'impression que c'est du coté de la Ministre de l'enseignement supérieur qu'il y a cafouillage et ce, dès le départ :

-Première annonce de ce projet d'intégration sans accord de la Fonction publique.
-Deuxième annonce de ce projet d'intégration alors que rien n'était fixé en coulisse.


La raison ? Au choix, une erreur de débutant ou une volonté de semer le trouble parmi les syndicats. (et dans ce deuxième cas, il faut être sacrément gonflé.)


J'ose espérer que le Snptes ne va pas la lâcher aussi facilement...
Après tout, le Plan carrières n'est-t'il pas censé s'arrêter en 2011 ?
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid31779/plan-carrieres-mesures-pour-les-personnels-ingenieurs-techniques-administratifs-et-des-bibliotheques.html

Est-ce qu'on espérer quelque chose pour la rentrée ?
Est-ce qu'il n'était pas question d'une mise en extinction du corps avec une intégration progressive par liste d'aptitude ou/et examen professionnel ?

Bien cordialement,
Journalisée
éric B
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 60


« Répondre #328 le: 27 Mai 2011, 11:27:24 »

bonjour,

ma réponse ne sera pas productive je l'avoue mais cette intégration fait partie depuis 2 décennies des rêves, des fantasmes et n'engage que ceux qui y croient....

Désolé mais on en parle depuis 20 ans, même les syndicats ne sont pas d'accord entre eux; encore moins les ministères et c'est la crise économique...

Conclusion: Rendez vous de nouveau dans 10 ans pour relancer le débat avec une autre génération!!

éric
Journalisée
SG-SNPTES
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3124


« Répondre #329 le: 27 Mai 2011, 11:53:05 »

Bonjour,

Bien entendu, on peut être pessimiste mais cela ne fait pas avancer les choses.

Je peux vous assurer que le SNPTES UNSA ne ménage pas sa peine pour trouver une solution honorable à ce problème mais il est vrai que nous sommes les seuls à le faire et que la CGT, nous a bien savonné la planche en particulier au niveau des organismes de recherche. C'est un fait, s'il n'y avait pas eu la problématique liée aux organismes de recherche, l'intégration serait déjà réglée!

Néanmoins, d'après nos informations, le bras de fer entre la fonction publique et notre ministère continue mais il est évident qu'il y a d'autres dossiers dans la balance (action sociale, revalorisation des régimes indemnitaires, résorption de l'emploi précaire, etc.). Il est également évident que la Fonction publique demande des contreparties (suppressions de poste, etc.).


Cordialement,

Journalisée

Alain HALERE
Secrétaire général du SNPTES
alain.halere@snptes.org
0676728184
Pages: 1 ... 20 21 [22] 23 24 ... 66 Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Discussion générale  |  Fil de discussion: Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
© SNPTES-UNSA — 18, rue Chevreul - 94600 CHOISY LE ROI

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums