Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
17 Ao?t 2022, 18:05:44
Accueil Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum SNPTES-UNSA. Cet espace de discussions vous est spécialement dédié. Il privilégie les échanges d’ordre professionnel et syndical. Il est libre d’accès et vous permettra de nous questionner afin d’obtenir rapidement une réponse à votre demande. N'hésitez pas à le parcourir.  Pour vous tenir informé de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle consultez également notre site Internet.

FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Discussion générale  |  Fil de discussion: Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 ... 55 56 [57] 58 59 ... 66 Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études  (Lu 722054 fois)
Alain Favennec
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8066



WWW
« Répondre #840 le: 17 Janvier 2017, 13:49:00 »

Bonjour,

Il est dommage, sur ce forum du SNPTES, que les discussions relatives au Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) éclipsent cette discussion relative à l'intégration des assistants ingénieurs dans le corps des ingénieurs d'études puisque celle-ci, ce n'est pas un détail, a été consultée près de 300 000 fois (à cette heure 292 041 consultations) ! Cette donnée est importante et nous permet de démontrer que ce sujet, mandat du SNPTES, reçoit un écho important dans l'éducation nationale, l'enseignement supérieur et la recherche. Nous vous demandons donc de bien vouloir continuer à faire vivre cette discussion et, notamment, en nous exposant vos regrets de voir cette revendication du SNPTES pour l'instant repoussée.

Bonne journée
Journalisée

Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA
itacnrs
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12


« Répondre #841 le: 17 Janvier 2017, 14:53:07 »

La seule bonne nouvelle pour les AI, c'est la promesse de l'augmentation des postes pour passer en IE via les listes d'aptitude et les concours interne. Mais sait on quand seront appliquées ces propositions ? J'imagine que c'est trop tard pour les concours interne CNRS? L'année dernière pour le passage AI->IE en bap E il y avait 4 postes pour 110 dossiers déposés .... 
Journalisée
LOWcost2014
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 47


« Répondre #842 le: 17 Janvier 2017, 15:30:27 »

Bonjour,

il y a eu 300 000 consultations car il y un débat sur l'intégration des AIs avec les IEs et sur les 57 pages il y a des témoignages qui sont contre .....  notamment les IEs  et d'autres qui sont pour ....  les AIs
N'affirmez donc pas que les 300 000  consultations sont pour l'intégration des AIs en IE, c'est plutôt sujet à débat

Cdlt
Journalisée
Mauridien
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 20


« Répondre #843 le: 17 Janvier 2017, 15:38:11 »

Bonjour,

L'année dernière au CIPP INRA, 8 postes d'IE (5 pour BAP A, B, C et D ; 4 pour BAP E, F, G, J) ont été proposés pour les 717 AI promouvables (940 AI au total)...

Quels sont les arguments de la CGT contre cette intégration ?

Bon après-midi









Journalisée
SG-SNPTES
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3124


« Répondre #844 le: 17 Janvier 2017, 16:06:00 »

Bonjour,

Leur argument principal est de maintenir un recrutement en catégorie A pour les titulaires d'un DUT ou BTS.

Cordialement
Journalisée

Alain HALERE
Secrétaire général du SNPTES
alain.halere@snptes.org
0676728184
Leo75
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 102


« Répondre #845 le: 17 Janvier 2017, 16:44:40 »

il y a eu 300 000 consultations car il y un débat sur l'intégration des AIs avec les IEs et sur les 57 pages il y a des témoignages qui sont contre .....  notamment les IEs  et d'autres qui sont pour ....  les AIs
N'affirmez donc pas que les 300 000  consultations sont pour l'intégration des AIs en IE, c'est plutôt sujet à débat

Bonjour,

Tout à fait, il y a bien débat. Et je peux vous dire qu'il y a aussi des IGE/IE qui sont pour... J'en fais partie.

Cordialement
Journalisée
éric B
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 60


« Répondre #846 le: 17 Janvier 2017, 16:51:18 »

Comme le dit Lowcost.... l'intégration en IE ne faisait pas l'unanimité notamment chez les IE qui se trouvaient du coup floués....mais d'autres IE qui nous soutenaient parce que sur le terrain on fait parfois le même boulot/fonction

Avec les années moi qui était pour l'intégration, j'en viens finalement à me dire qu'une bonne augmentation du taux de promotion interne (sur dossier et par concours interne) ainsi qu'une augmentation de l'indice terminal AI (qui pourrait finir comme les nouveaux IE2) pourrait me satisfaire.
Ce qui m' a par contre toujours choqué, c'est le % de promotions possibles (au CNRS) en changement de grade....25% pour les IE2/IE1 et 20% en IE1/ IE hors classe.... contrairement à nos o.5% de promotions de changement de corps ( passage AI/IE BAP A).

Recruter un BTS en AI c'est effectivement lui laisser la possibilité de terminer sa carriere en IE.

Je serais curieux de savoir combien d'AI sont bloqués en fin de carrière au CNRS, est ce qu 'on a des chiffres?

le débat reste ouvert de toute façon pour le moment, la nouvelle réforme ne nous a pas été vraiment profitable , cela dit nous ne sommes pas les seuls, les seuls vrais gagnants sont les IE.....

Cordialement
Journalisée
Xav_D
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4010


« Répondre #847 le: 17 Janvier 2017, 17:03:03 »

Bonjour,

Leur argument principal est de maintenir un recrutement en catégorie A pour les titulaires d'un DUT ou BTS.

Cordialement
Doit-on évoquer le fait que les personnes recrutées en AI/ASI n'ayant que le DUT ou le BTS sont moins nombreuses que le nombre de T qui entrent par concours dans le corps des AI/ASI et dans le cas d'une fusion IE/AI du nombre de T qui seraient promus ainsi dans le corps des IE/IGE.

Le SNPTES s'est battu et se bat pour que les corps d'IE/IGE redeviennent un grand corps A-type, mais nous serions l'un des seuls à ne pas avoir des B qui intègrent directement le A-type ?

L'ouverture de concours AI/ASI dans lequel on recrute les mêmes profils que pour IE/IGE prouvent bien qu'il n'est plus question que d'économies et non de reconnaissance de métiers ou missions différentes.

Après, je peux comprendre que ceux qui ont sués sang et eau pour obtenir leur concours interne pour passer d'AI à IGE soient amers, mais ils ont aussi une certaine avance au niveau des échelons et de l'ancienneté dans le corps. Les IGE/IE HC pourraient aussi être particulièrement amers de la fusion.
Journalisée

Opinion
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 420


« Répondre #848 le: 17 Janvier 2017, 18:33:47 »

Bonjour,
En effet le nombre de consultations du post sur l'intégration des asi ne peut être considéré comme autant de soutiens à cette demande.
Perso par exemple je dois bien compter n fois dans les consultations et en outre j'etais  plutot opposé  à cette demande pour différentes raisons.

Xav , pour l'accès au corps des ige pour les tech , ils peuvent quand même concourir directement en interne au même titre qu'un asi. Cela offre quand même une possibilite directe
« Dernière édition: 17 Janvier 2017, 18:40:12 par Opinion » Journalisée
Xav_D
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4010


« Répondre #849 le: 17 Janvier 2017, 18:44:26 »

Opinion,
Je suis tout à fait d'accord et je ne nie pas la possibilité au niveau des concours internes, mais elle n'existe pas au niveau de la liste d'aptitude et sans vouloir généraliser, elle n'est pas celle qui obtient le meilleur résultat au niveau concours, même si elle a le mérite d'exister.
Journalisée

gdm
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 557


WWW
« Répondre #850 le: 17 Janvier 2017, 18:48:52 »

Bonjour,
Eric B, vos chiffres sont inexacts. Voici deux tableaux où vous trouverez le nombre de possibilités de promotions par corps et BAP, et par grade et BAP.
Le nombre de possibilités pour les changements de corps n'est pas terrible pour l'ensemble des BAP (autour de 1.5% par BAP pour les IE) à l'exception de la BAP D qui n'a aucune possibilité pour les AI et IE  alors qu'il y a des agents promouvables.
Beaucoup d'AI recrutés au CNRS ont un diplôme supérieur à BAC+2.
Cordialement
PS: pour avoir le nombre de possibilités par BAP, il faut additionner les deux chiffres et diviser par deux.
Journalisée
Mauridien
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 20


« Répondre #851 le: 18 Janvier 2017, 08:39:49 »

Bonjour,

L'intégration des AI en IE aurait permis une harmonisation des différentes corps de la fonction publique et une simplification des discussions lors des prochaines revalorisations des grilles. Pourquoi faire simple quant on peut faire compliquer ?
Là, on se retrouve toujours avec un corps atypique qui n'aura pas de possibilités de mutations.
Personnellement, avec le gain de 60 points du passage de la catégorie B à A, je ne suis pas sûr qu'il soit intéressant de rentrer directement en AI pour les Bac + 2. Rentrer AI avec un Bac + 2 est quelque chose de rare. Dans notre unité (200 agents), ça fait 10ans qu'un tel cas n'est pas arrivé. Le faible nombre de postes aux concours externes, va apporter encore plus de pression et de sélection entre les candidats. Je pense que le nombre de recrutement Bac+2 au niveau AI diminuera encore plus ces prochaines années pour laisser place au Bac +3 ou +5. il en revient à recruter des gens surdiplômés à petit prix et tout le mal-être que ces personnes rencontreront dans l'avenir.

Votez (bien) aux prochaines élections !!!  Clin d'oeil

Bonne journée


Journalisée
ccedric21
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2326



WWW
« Répondre #852 le: 18 Janvier 2017, 09:38:01 »

Bonjour,
Je crois que je ne comprendrai jamais les IE/IGE qui pourraient se sentir floués par cette intégration. Premièrement c'est nier une réalité sur les compétences, travaux et missions réellement exercés par de nos collègues AI/ASI sur le terrain... Les profiles de recrutement, etc. (je précise que je suis IGE. Je bosse avec des tech, des adjoints, des ASI/AI au sein du labo). En matière de compétences les collègues ASI sont au niveau IGE. Si certain IGE méritent mieux, l'accès s'il n'est pas simple, au corps des IGR existe. Les missions sont également très proche et je ne vois pas ce qui empêcherait deux ou trois IGE de cohabiter et que l'un d'entre eux ne soient pas responsable du service pour autant... Si les collègues AI/ASI ont le même niveau de compétences, je suis même plutôt mal à l'aise de savoir qu'ils risquent d'être bloqués et qu'ils ont moins "d'avantages" que moi...

Dans une période où on cherche à briser les collectifs de travail par tous les moyens (cf dispositif RIFSEEP), je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'en ajouter une couche en tirant dans les pattes de nos collègues qui ont toutes le qualités pour faire de très bon IGE au service des missions de recherche et d'enseignement, ou en tassant vers le bas des collègues qui méritent d'être dans un corps A-type... Dans d'autres filières, on se pose moins de questions...
Si un AI/ASI venait à "passer devant moi" et que cela est justifié je serai certainement très satisfait de travailler avec et de bénéficier de ces compétences pour, peut être, moi aussi progresser.

L'incohérence d'un même niveau de recrutement par concours à BAC+2 (TECH CS / AI-ASI) dans le même statut ITRF/ITA me sidère chaque jour un peu plus... Mais je ne suis pas certain qu'il soit possible de revenir sur la structure récente des grilles de catégorie B et permettre aux BAC+2 de postuler uniquement en AI/ASI (si le corps devait perdurer même longtemps).

Bref... quelle est la vraie nature des divergences qui s'expriment ici ?

Cordialement,

Journalisée

Cédric Clerc
Secrétaire national, secteur carrières et mobilité
mobilite-carriere@snptes.org
https://www.snptes.fr
https://twitter.com/SNPTES
Opinion
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 420


« Répondre #853 le: 18 Janvier 2017, 11:17:33 »

Bonjour Cédric ,

Votre expérience et votre vécu au sein de votre labo ne sera pas forcément les memes que ceux d'un collègue dans un rectorat , dans un etablissement du cnrs , dans d'autres services des universites .
Certains asi qui ont du passer un concours et changer de région pour devenir ige peuvent se sentir flouer , surtout vue l'absence de mobilité. On est  parfois très loin de l'équité au sein de certains services  et cela crée des rancœurs et va à l'encontre d'un esprit collectif.  Certains responsables  ont une gestion catastrophique des rh   Et créent des dissensions et des inégalités , ce qui  fait perdre la cohérence d'un esprit collectif qui n'existe parfois plus du tout .

Je peux donner une raison pour laquelle je ne suis pas trop pour l'intégration des asi ai dans le corps des ige.
Je risque de me faire lyncher mais je donne mon ressenti.
Quand je vois le poids dela direction du CNRS dans les discussions du PPCR alors que je ne vois pas sa légitimité dans des accords sur la fonction publique entre un ministere et les syndicats , je n'ai pas trop envie que le volume d'IGE dépendant du CNRS et autres etablissements similaires grossisse.
C'est se tirer une balle dans le pied pour la suite et se condamner à favoriser l'atypisme de nos corps largement entretenu par  ses etablissements qui semblent être dans les instances de decision meme pour le statut des fonctionnaire.
Je reste attache à la fonction publique d'état. J'ai parfois l'impression que nous dépendons d'une quatrième fonction publique , une fonction publique d'établissement
« Dernière édition: 18 Janvier 2017, 11:40:49 par Opinion » Journalisée
mush
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 28


« Répondre #854 le: 18 Janvier 2017, 11:32:22 »

Bonjour,
Perso, je suis AI en BAP D, entrée au CNRS avec un Bac+5 il y a 17 ans (soyons bien clair, dans notre spécialité les AI avec un Bac +2 ça N'EXISTE PAS. Personne, avec un bac plus 2 ne peut même répondre aux profils de poste à moins d'avoir un parcours vraiment atypique avec un double cursus etc...). Je n'ai pas de chef de service, je gère toute seule mon boulot qui bénéficie à tous les membres de mon UMR. J'ai essayé pendant 10 ans de passer des concours quand il y en avait (parfois 1 poste). Ils ont, la plupart du temps, été pourvus pas des contractuels (rien à dire) et des personnes extérieures au CNRS (les boules). Quand aux promotions au choix, il y a un poste tous les deux ans et ils sont réservés à des cas vraiment totalement désespérés qui sont dans la boite depuis la préhistoire et qui ont besoin d'une retraite décente.
Nous sommes quelques uns dans mon cas et nous n’intéressons personne. La plupart des organismes syndicaux nous ignorent parce que nous sommes surdiplômés (c'est mal) et que notre nombre est sans doute anecdotique par rapport à d'autres métiers.

Heureusement que je n'attendais rien de cette réforme mais j'ai quand même du mal à comprendre comment on peut être autant méprisés et comment on peut ne pas se rendre compte de l'impact que cela peut avoir sur le moral (et la santé) des agents et par extension sur la qualité de leur boulot.

Ceux qui s'apprête à écrire un truc du genre "ah ben fallait pas postuler au départ... " s'il vous plaît, abstenez-vous car vous n'avez vraisemblablement aucune idée du fonctionnement de nos labos de sciences humaines (a fortiori d'archéologie).
Journalisée
Pages: 1 ... 55 56 [57] 58 59 ... 66 Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Discussion générale  |  Fil de discussion: Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
© SNPTES-UNSA — 18, rue Chevreul - 94600 CHOISY LE ROI

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums