Bienvenue sur le forum SNPTES-UNSA. Cet espace de discussions vous est spécialement dédié. Il privilégie les échanges d'ordre professionnel et syndical. Il est libre d'accès et vous permettra de nous questionner afin d'obtenir rapidement une réponse à votre demande. N'hésitez pas à le parcourir.  Pour vous tenir informé de l'actualité sur votre statut, votre carrière et votre vie professionnelle consultez également notre site Internet / Élections professionnelles 2022 - Professions de foi, listes des candidats, vidéos comment voter, ...

Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études

Démarré par MD14000, 13 Mars 2008, 11:33:49

« précédent - suivant »

emordnilap

OK et concrètement maintenant comment on fait avancer ce dossier?

emordnilap

Là je crois que la réponse est claire quand à d'éventuelles fusions de corps...
Si la question porte sur les AENES, la réponse ne semble pas faire dans le détail!

Alain Favennec

Citation de: emordnilap le 22 Février 2013, 08:21:45
Là je crois que la réponse est claire quand à d'éventuelles fusions de corps...
Si la question porte sur les AENES, la réponse ne semble pas faire dans le détail!

Bonjour,

Ce courrier de la ministre a pour but unique de rassurer nos amis du syndicat AI.

Ces derniers s' inquiètent d'une rumeur de fusions de l'ensemble des corps BIATOSS en un statut unique calqué sur le statut ITRF qui présenterait, notamment, l'avantage de simplifier la gestion des BIATSS en passant de prés de 30  à 4 corps.

La ministre en annonçant qu'il n'y aura aucune fusion de corps se veut rassurante et rejette, au moins officiellement, l'idée du statut unique. Elle ne rentre pas dans le détail et ne rejette donc pas d'emblée le projet de fusion des corps AI et IGE.

Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA

lorenzacio

Bonjour,


en quoi la fusion de l'ensemble des corps Biatoss en un statut unique calqué sur le statut ITRF, et plus largement, la réduction du nombre de corps, serait-il un problème ?





pibou

C'est la disparition des AENES qui doit en gêner certains.
D'autant qu'ils cherchent à devenir un corps inter ministériel

Le berton

Bonjour,

Etant donné que l'état veut réduire le nombre de corps de 342 à 230 d'ici 2015 ou 2017
Pourquoi ne pas fusionner ITRF,  Biatoss  et ITA sur le même statut ?   et les AI en IE  ?
A+
Philippe

dani381

puis les IE en IR...car aprés le passage des AI en IE, les IE qui vont se sentir flouer ne vont pas tarder à faire cette demande non ? et ce sera légitime...et les seuls à voir un nivellement vers le bas seront à nouveau les IR, alors que eds AI seront passés de AI en IR en quelques années..sans concours..sans promotion quelconque...mais bon !!! mais pour beaucoup cela n'est que justice!! non ?

marec

non

les IE n'ont pas vocation à intégrer le corps des IR par fusion.

Les IE réclament juste la réorganisation en 2 grades de leur corps, comme les IR d'ailleurs.
Le premier grade des IE plafonnerait à l'INM 658 et le dernier à l'INM 783.
Pour les IR, le premier grade aura comme indice terminal 783.
Le deuxième HEB avec un emploi fonctionnel en HEBbis. Voila le futur vers lequel il faudrait tendre.

Donc, si on peut comparer à terme, le corps des IE est équivalent à celui des différents corps d'ingénieurs de la FPT/FPE/FPH et le corps des IR est comparable à celui des ingénieurs en chef.

A+
Erwan

pibou

Pour progresser dans leur carrière, les IGE disposent de 3 grades. Il ne leur est donc pas nécessaire de passer IGR pour voir leurs compétences reconnues.
Les ASI ne disposent pas de cette possibilité.

Cela n'enlève rien aux, justes, revendications concernant les IGR.

dev

Citation de: pibou le 02 Mars 2013, 10:19:23
Pour progresser dans leur carrière, les IGE disposent de 3 grades. Il ne leur est donc pas nécessaire de passer IGR pour voir leurs compétences reconnues.
Les ASI ne disposent pas de cette possibilité.

Cela n'enlève rien aux, justes, revendications concernant les IGR.

Non seulement il n'y a qu'un grade, mais ce corps n'existe pas dans la fonction publique territoriale et hospitalière, et dans d'autres administrations d'état, empêchant en plus toute mutation.

J'ai déjà souhaité muter dans la fonction publique hospitalière plusieurs fois, pour me voir répondre que mon corps d'asi était un problème.

C'est cette particularité qui nous cause un handicap.


Floris

Citation de: MD14000 le 13 Mars 2008, 11:33:49
Bonjour

j'ai entendu dire que le corps des asi devrait etre integre dans celui des ige
est ce vrai et si oui dans quels délais ?

merci

Ce sujet aura 5 ans le 13 mars...  :o

dani381


SG-SNPTES

Il y a très peu de recrutement et c'est d'ailleurs pour cela que le nombre de possibilités de promotion par liste d'aptitude est en forte baisse, moins 20% par rapport à la moyenne des quatre dernières années.

Bien cordialement,
Alain HALERE
Secrétaire général du SNPTES
alain.halere@snptes.org
0676728184

Moi


Joyeux 5 ans à ce sujet !!! et il y en aura encore d'autres.... ;D

Alain Favennec

#509
Bonjour Moi,

Nous te remerçions pour ton sens de l'humour...

Internet n'existait pas à cette époque, mais, sache le, il nous a fallu, pour obtenir un statut de titulaire aux ITRF-ITA, quelques dizaines d'années (en fait 30 ans !). C'était le grand combat -et le plus long - du SNPTES et de ses militants. Nos anciens sont passés par des phases où ils pensaient que rien ne pourrait se faire puis, au début des années 80, grâce au SNPTES, à ses militants, à ses adhérents et au gouvernement de l'époque, la chose à pu se faire dans des conditions très favorables.
Certaines de nos revendications ont aussi été longues à obtenir... Comme le statut unique que nous revendiquons depuis 1968... et que nous avons obtenu pour les ITA en... 1983. Nous continuons à nous battre pour l'obtenir pour les BIATOSS en place dans l'enseignement supérieur.
D'autres revendications du SNPTES sont passées, heureusement, plus rapidement, du "rêve" à la réalité ! Mais, dans toutes ces aventures, il nous faut de la persévérance et de la patience surtout quand, comme dans cette demande de fusion de corps, les différents ministres nous baladent...
Il nous faut aussi, pour y arriver, des forces vives... c'est à dire des électeurs, des adhérents et des militants.

Nous y arriverons !

Amicalement
Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA