Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
20 Mai 2022, 15:27:20
Accueil Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum SNPTES-UNSA. Cet espace de discussions vous est spécialement dédié. Il privilégie les échanges d’ordre professionnel et syndical. Il est libre d’accès et vous permettra de nous questionner afin d’obtenir rapidement une réponse à votre demande. N'hésitez pas à le parcourir.  Pour vous tenir informé de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle consultez également notre site Internet.

FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Santé, sécurité et conditions de travail  |  Fil de discussion: entretien professionnel et harcèlement « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: entretien professionnel et harcèlement  (Lu 2544 fois)
labo74
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 49


« le: 13 D?cembre 2021, 14:04:00 »

Bonjour,

J ai  déposé plainte pour harcèlement dans un EPLE pour lequel j ai travaillé durant 16 ans, et depuis, même après être partie, cela continue, s'amplifie et me pénalise chaque fin d année sur les entretiens professionnels avec les conséquences qui suivent dans le lycée où je suis ( le rectorat n était pas  averti même après 2 mains courantes et sur 1.5 ans)

Mes demandes de rdv par recommandé (voies de recours) auprès d un  proviseur ( nous en sommes au 4 -ème en 6 ans)et  au DRH de Grenoble sont restés sans suite.

Tout est prétexte pour me faire des reproches continuels (menace de faute professionnelle  si j oublie le masque seule dans le couloir ou labo à7h30 mais aucune remarque pour les profs ou technicienne assistante prévention qui invitent 10 personnes dans  le service sans masque ,vives  remarques contre moi sur le planning  erroné quotidiennement effectué par la technicienne, sur son refus d effectuer les dégagement gazeux, les mélanges de produits comme du sucre coloré bleu qu elle étiquette CuSO4, les erreurs du nouveau.......).

Nos plannings de travail sont faits en fonction des demandes personnelles des plus anciennes  qui obtiennent chaque année leur vendredi de congé et  pas question de changer si je demande! J en arrive à me trouver seule pour les épreuves de BAC ( TPE et en terminale) alors que nous sommes 3 dans le service dont une technicienne de 20 ans d ancienneté....

Des élèves se font bruler car le prof part en WE en plein TP., asphyxier car la nouvelle embauchée n a jamais travaillé en labo et ne veut pas écouter mes indications ( la technicienne s'en déchargeant sur moi...), le nouveau laborantin installe la moitie du TP car il le trouve nul et c est moi qui reçoit les doléances....

Bref , comme je manifeste mon mécontentement et soulignent  les dangers ( nous manquons de pansement par moment  et de tubes à essais en labo de chimie!!) je ne suis jugée chaque fin d année que sur la mauvaise ambiance qui m imcombe et devient pour la gestionnaire mon objectif pro...aux détriments de mes compétences  avec toutes les conséquences .....

Je vous ai résumé la situation qui est pire que cela pour et a vivre et pour travailler correctement (je passe sur la complète démotivation après le cumul d 'arrêts de travail pour survivre...)
Que me conseillez-vous?




 
« Dernière édition: 30 D?cembre 2021, 15:36:59 par Ammour » Journalisée
ccedric21
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2182



WWW
« Répondre #1 le: 30 D?cembre 2021, 12:17:27 »

Bonjour,

Le harcèlement n'est pas toujours simple à démontrer. Mais si harcèlement il y a et qu'il ne s'agit pas de remarques justifiées, il est important de consigner chaque fait par écrit afin d'avoir en mémoire ces faits, dates et heures auxquels ils se sont produits. En cas de dépôt de plainte, ces éléments devront être fournis.

Si malgré vos courriers recommandés vous n'avez aucun retour de l'établissement, vous pouvez contacter votre employeur (le rectorat). Lorsque des conflits interpersonnels perdurent il est préférable de faire intervenir un médiateur détaché du service afin de "mettre à plat" les reproches et uns et des autres et trouver les solutions permettant de remédier au différent, dans le sens de l'intérêt général et de celui de chaque protagoniste.

Cordialement,
CC
Journalisée

Cédric Clerc
Secrétaire national, secteur carrières et mobilité
mobilite-carriere@snptes.org
https://www.snptes.fr
https://twitter.com/SNPTES
labo74
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 49


« Répondre #2 le: 11 Janvier 2022, 14:37:57 »

Bonjour

 Je connaissais déjà cette réponse pour avoir déposé plainte une fois en 2013 et eu la mem réponse du syndicat , de l autonome de solidarité .....

Noter des faits ne sert à rien à partir du moment où il n y a pas de tierce personne car se sera toujours la voix d une laborantine contre celle de prof et/ou responsables et /ou intendant etc etc ...

Aucune illusion à ce sujet  , je le constate à chaque entretien pro de fin d année, chaque jour dans le service...., chaque début d année dans le choix de notre planning annuel individuel ..... le refus de fiche de poste , l interdiction de préparer la moitié des TP soudainement, l'isolement pour les pauses accordées ...et l omerta!

Merci quand même de votre réponse.


Qui est le médiateur du rectorat dans ce genre d esitiation? le DRH n a jamais répondu à mon courrier recommandé!



Journalisée
ccedric21
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2182



WWW
« Répondre #3 le: 18 Janvier 2022, 15:40:12 »

Bonjour

Noter des faits ne sert à rien à partir du moment où il n y a pas de tierce personne car se sera toujours la voix d une laborantine contre celle de prof et/ou responsables et /ou intendant etc etc ...

Aucune illusion à ce sujet  , je le constate à chaque entretien pro de fin d année, chaque jour dans le service...., chaque début d année dans le choix de notre planning annuel individuel ..... le refus de fiche de poste , l interdiction de préparer la moitié des TP soudainement, l'isolement pour les pauses accordées ...et l omerta!


Bonjour,

2013 c'était il y a 10 ans.

Vous évoquez notamment "Des élèves se font bruler car le prof part en WE en plein TP., asphyxier car la nouvelle embauchée n a jamais travaillé en labo et ne veut pas écouter mes indications".

Je pense qu'il ne s'agit plus de la parole de l'un-e contre la parole de l'autre. Les faits que vous décrivez ne sont pas sans laisse de preuves ou de témoins. Si vous hiérarchie directe ne répond pas et laisse faire ce que vous décrivez, vous pouvez alors signaler les faits au rectorat.

Et si ce que vous décrivez est confirmé par les usagers (élèves), ces derniers ont des parents, qui ont des représentants, qui peuvent intervenir.

Cordialement,
CC
Journalisée

Cédric Clerc
Secrétaire national, secteur carrières et mobilité
mobilite-carriere@snptes.org
https://www.snptes.fr
https://twitter.com/SNPTES
labo74
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 49


« Répondre #4 le: 18 Janvier 2022, 17:30:33 »

Bonjour,

Pour les cas que j ai évoqués, lorsque l enseignant incriminé est responsable de labo , le reste de la hiérarchie ( intendance)n a rien voulu rien entendre et j évite de faire intervenir un élève comme tierce personne dans des conflits de service qui ne sont  dirigés que contre moi suite à une plainte de 2013 ( puisque tout est lié à cela et les responsables du laboratoire me l ont ouvertement dit lorsque j étais seule , tout comme la technicienne de laboratoire du service ).
Les personnel cadres intervenant au CHSCT ne m ont j amis répondu....
Quant aux parents d'élèves, avant que je puisse les joindre, les "soucis" ont été cachés en interne et au vu des conditions de travail , de ce que je subis quotidiennement avec sanction sur entretien pro chaque fin d année j 'évite d en rajouter encore.

Qui est le médiateur du rectorat?

A qui faire remonter les problèmes au rectorat?

Merci
Journalisée
Cellalouse
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 69


« Répondre #5 le: 21 Janvier 2022, 14:30:13 »

Bonjour labo74

Avez-vous contacté le réseau PAS (Prévention Aide et Soutien) de la Mgen? C'est un service gratuit accessible aux personnels de l'Education Nationale qu'ils soient ou pas adhérents à la MGEN
Les psychologues de ce réseau peuvent vous apporter des pistes de solutions pour résoudre la situation difficile que vous vivez et une médiation peut également être mise en place au sein de l'établissement.

Voici le lien pour L'académie de Grenoble, le tuto vous explique tout.

http://www.ac-grenoble.fr/ien.guilherand-granges/reseau-pas-prevention-aide-et-soutien/

Vous pouvez également rencontrer le Médecin de prévention pour vous-même et contacter l'Inspecteur Santé et Sécurité au Travail (anciennement Inspecteur Hygiène et Sécurité) pour votre environnement professionnel.
Journalisée
labo74
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 49


« Répondre #6 le: 24 Janvier 2022, 14:53:08 »

Bonjour

Le médecin professionnel est au courant pour ce lycée et celui  d avant, l autonome de solidarité , les syndicats que j ai contactés etc etc

Je connais le réseau PAS mais je ne crois plus que cela aboutisse à autre quoique ce soit.

La hiérarchie a tous les droits ,(même à petit niveau dans le service où je travaille) et surtout s ils ont eux mêmes beaucoup à se reprocher .

Les victimes de harcèlement doivent se taire, partir et quitter le ministère c'est la conclusion que je retiens .
 Dans mon ancien lycée nous étions 2 femmes mères célibataires dans le même cas avec dépôt de plainte contre des personnes différentes mais nous avons quittées l établissement même si nous étions très investies...
Un prof homme lui s'est jeté sous un train durant les mêmes années....


 
Journalisée
labo74
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 49


« Répondre #7 le: 24 Janvier 2022, 15:21:03 »

En fait je dirai plus que ce sont les personnes qui  humilient, harcèlent , jalousent etc etc , en agissant en nombre et régulièrement qui devraient consulter mais pas une psychologue plutôt un médecin psychiatre et c est surement pour cela que la hiérarchie n agit pas contre eux !
Journalisée
Cellalouse
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 69


« Répondre #8 le: 24 Janvier 2022, 15:44:31 »

Bonjour,
Vous devriez vraiment contacter le réseau PAS, j'ai connaissance d'un laboratoire d'EPLE ou les rapports étaient très tendus entres enseignants d'une cité scolaire et une agent. La médiation a permis à chacun de vider son sac et le psychologue a apporté des pistes de solutions pour améliorer les relations.

Les faits que vous décrivez font surtout penser à un environnement toxique... Faire intervenir un médiateur extérieur permettrait justement de verbaliser les problèmes et faire ressortir le harcèlement si cela s'avère être le cas. Le Chef d'établissement est présent lors des séances de médiations, il peut découvrir un mode de fonctionnement qu'il ignore ou tout au moins duquel il devra répondre..
Journalisée
labo74
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 49


« Répondre #9 le: 25 Janvier 2022, 11:18:15 »

Le chef d établissement est nouveau ( 4eme depuis 6ans) donc il ne connait pas ce qui se passe réellement et ne le saura jamais , comme l'intendante de ces dernières années, qui se fie aux mails , retours etc etc d enseignants , de collègues plus anciens dans l établissement mais peu dans le service  etc., sans vouloir la vérité.
 D où mon adhésion et mes mails au délégué du secteur du SNPTES pour prendre RDV accompagnée .

Le premier proviseur que  j ai vu dans cet établissement m a éjectée de l établissement en me hurlant dessus devant secrétaires et autres personnels présents sous prétexte que malgré la prise de poste que m avait donné le rectorat je ne lui avais pas envoyé de lettre recommandée pour prendre RDV avec lui avant de pénétrer dans le lycée. C'était en 2014 , 3ma plainte date de 2013 dans le lycée précédent mais le rectorat m a affirmé en 2017 ne pas être informé!

J ai perdu une année de travail (après 1.5 ans de harcèlement j étais un peu craintive ...) et l année suivante malgré ma lettre de demande de rdv je n ai jamais eu de RDV, je travaille dans l établissement mais ce sont les responsables du service qui ont pris alors le relais....puis technicienne

Que peut faire un médiateur ou l assistante sociale ou le réseau PAS ,

J essaie surtout de partir mais peu de postes et reconversion en agent d entretien refusée!!!!

Merci pour votre avis



Journalisée
Cellalouse
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 69


« Répondre #10 le: 25 Janvier 2022, 12:18:47 »

Bonjour,
Ce que vous évoquez est hallucinant! Il doit y avoir un sacré passif.. et de quoi tomber en dépression..

Pourquoi dites-vous que la reconversion en agent d'entretien a été refusée? Qui vous a refusé cette demande?

Pour rejoindre la Fonction Publique Territoriale, c'est auprès de ses services qu'il faut postuler pour devenir Agent d'entretien, si vous êtes embauchée, il ne s'agira pas d'une reconversion, vous serez simplement placée en détachement.
Journalisée
Foxy
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8


« Répondre #11 le: 26 Janvier 2022, 08:33:06 »

Bonjour collègue de labo,

Je suis très attristée de lire ce genre de message car pour moi aller au travail chaque jour, ce n'est pas y aller la peur au ventre et de se soucier de quel nouveau problème je vais rencontrer chaque matin.
Vous êtes certainement syndiquée mais votre syndicat devrait agir maintenant. Il me semble que vous aller au front bien SEULE. Quel dommage!

D'abord je vous soutiens dans toutes les démarches que vous avez faites car je pense qu'il faut avoir du courage pour avoir subit, supporté toutes ces diverses agressivités.

Je vous encourage de vous rapprocher de l'inspecteur d'hygiène et sécurité et de faire des photos de toutes les situations qui vous paraissent dangereuses. L'inspecteur d'hygiène et sécurité ne peut pas ignorer les situations dangereuses et il intervient pour les personnels qui le souhaitent (et même si le chef de labo, l'intendant et le proviseur ne sont pas d'accords).

Cordialement


Journalisée
labo74
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 49


« Répondre #12 le: 28 Janvier 2022, 17:39:20 »

Bonjour

J ai postulé pour être agent d entretien il y a 7 ans mais quand on est diplômée et en poste dans un établissement scolaire et au labo on vous refuse ce genre de poste!

Pour l anecdote, une agent de ménage presque à la retraite a été recrutée sur entretien pro à Grenoble ( 30 minutes  sans question de labo) en pensant "évoluer"! au bout de deux semaines elle était en arrêt de travail, ne savait pas faire une dilution au dixième , ne connaissait pas les pictogrammes de sécurité etc etc et au bout d 'un mis demandait à retourner au ménage danss on ancien lycée en voyant son salaire diminué et aucun avantage social à coté contrairement aux territoriaux !!!! Une année de galère pour tous et embauche d une contractuelle à mi-temps pour l aider ....et elle a du renouvelé son stage ailleurs .

Pour le reste, aucun moyen de faire appliquer textes , voies de recours etc et je me bats seule depuis toujours c'est ainsi dans ici et ailleurs mais lorsque l on a porté plainte une fois on vous poursuit le reste de votre carrière !



Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Santé, sécurité et conditions de travail  |  Fil de discussion: entretien professionnel et harcèlement « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
© SNPTES-UNSA — 18, rue Chevreul - 94600 CHOISY LE ROI

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums