Bienvenue sur le forum SNPTES-UNSA. Cet espace de discussions vous est spécialement dédié. Il privilégie les échanges d'ordre professionnel et syndical. Il est libre d'accès et vous permettra de nous questionner afin d'obtenir rapidement une réponse à votre demande. N'hésitez pas à le parcourir.  Pour vous tenir informé de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle consultez également notre site Internet.

Bore out

Démarré par SANSLOGIS, 30 Novembre 2021, 23:01:54

« précédent - suivant »

SANSLOGIS

Bonjour j'ai posté un message hier soir qui a disparu.
Je souffre de dépression suite à quatre années d'activité restreinte
Je me pose la question et aussi à vous
Dois je porté plainte contre mon établissement
Que j'ai mis au courant depuis le début de la situation
Et des conséquences néfaste pour ma santé et ma carrière
Avec idée suicidaire mais qui n'a rien fait.
Ou dois-je rester en maladie ?
Merci pour vos conseils.

emma50

Bonjour

Bon courage déja. Vous n'avez pas une médecine du travail ? Je pense qu'il faudrait déja aller la voir et on vous orientera. Se mettre en maladie est pour moi temporaire, enfin ce n'est pas une solution, juste provisoire peut être. Et demander ensuite une mutation, interne ou externe.

Valentine

Bonjour,

Afin de maintenir l'intégralité de votre rémunération, vous devriez effectuer une déclaration de maladie contractée en service.

Bon courage.

emma50

Se mettre en maladie, comme je l'ai écris doit rester provisoire et sont traitement intégral ne va pas durer éternellement, donc oui, dans l'urgence, mais cela ne réglera pas son pb au travail. Elle ne peut pas être en maladie jusqu'à sa retraite pour cela.

Valentine

Dans le cas d'une maladie contractée en service, le médecin demande habituellement un repositionnement dans un autre service.

A+

Valentine

Dans le cas d'une maladie contractée en service, le traitement intégral avec prime est maintenu sans limite de durée jusqu'à la reprise d'activité.

A+

emma50

#6
Et la changer de poste, ca vous parle ??? Donc on met les gens en maladie à vie directe, alors qu'on aurait d'autres solutions ???? On peut quand même essayer de parlementer et lui trouver un autre poste non ???? Restez à la maison H24, ca va un temps. C'est une solutin de facilité. Oui ok, quand la personne a fait un accident du travail et ne peux plus se déplacer au travail. Mais là, il s'agit d'un bore out, à un poste. Que je sache, on peut changer de poste non ???? Ou alors les demandes de mutations n'existent plus ???? Bref, navrée, je ne suis pas d'accord de mettre de suite une personne en arrét maladie du travail à vie pour un oui et pour un rien. Dans mon université bcp qui n'étaient plus capables de faire leurs tâches ont pue changer de poste, et maintenant ils sont ravis. Des gens ayant aussi une maladie du travail.

Valentine

Qui a parlé d'un arrêt de maladie à vie?

Jacky60

#8
Bonjour,

Je te propose de contacter le délégué local SNPTES.
Tu peux également contacter le CHSCT de ton établissement, la médecine de prévention.
As-tu conservé des écrits que tu aurais adressés à ta RH ou chef de service? Ta situation fait-elle suite à une réorganisation de service, fusion d'établissements....
Si tu es titulaire, tu peux faire un recours individuel (CPE) mais fais-toi accompagner.

Bien cordialement.

SANSLOGIS

Bonjour  ,Merci à tous pour vos réponses.
J'ai déjà déclaré à la médecine du travail qui a fait un étude du poste et à fait de recommandation à la direction qui n'ont  donné aucune suite.
Je suis membre du Chsct local mais mes collègues ne veulent pas s'impliquer de peur des représailles.
J'ai plusieurs demande de mutation interne sans réponses.
J'aimerais être accompagné et orienté par le juriste du syndicat car pour moi il ya une sorte de harcèlement morale.
J'ai peur de faire n'importe quoi comme attaquer l'établissement et gâché ma carrière (qui est déjà dans une impasse).
Mon médecin généraliste sous conseil du médecin du travail m'a mis en arrêt pour maladie professionnelle j'attends la décision du comité.
Entre temps alors que je suis en maladie j'ai eu contact avec le RH qui propose un bilan de compétences et un congé professionnelle pour une formation.

ccedric21

Bonjour,

Je vous envoie un message privé pour que nous puissions échanger plus ouvertement sur votre situations.
Cordialement,
CC
Cédric Clerc
Secrétaire national, secteur carrières et mobilité
mobilite-carriere@snptes.org
https://www.snptes.fr
https://twitter.com/SNPTES

Sycomore

Citation de: Valentine le 01 Décembre 2021, 15:20:25
Qui a parlé d'un arrêt de maladie à vie?

Malheureusement, c'est une méthode tristement classique pour se débarrasser d'un agent indésirable: mise au placard ou harcèlement jusqu'à ce que la personne craque et finisse en arrêt, CMO de 12 mois, puis disponibilité d'office pour raison de santé et enfin, retraite pour invalidité. Donc oui, il y a risque d'arrêt "à vie"

Valentine

Bonjour,

La déclaration de maladie professionnelle imputable au service, liée aux conditions de travail devrait protéger l'agent contre ce type d'abus.

A+

SANSLOGIS

La demande de reconnaissance de maladie proffessionnelle prend du temps surtout pour mon cas le bore out n'etant pas inscrit sur le tableau CPAM, et la direction du campus a deja pris les devant avec une decision dejours de carence et passage au demi traitement de salaire;

PS:pardon pour les fautes d'orthographe

emma50

ah mince pour vous. Oui je sais que c'est long la reconnaissance maladie professionnelle c'est pour cela que je trouvais qu'il fallait mieux se battre pour changer de poste. Car une fois qu'on est en maladie professionnelle, c'est le début d'un engrenage et si vous etes proche de la retraite, bien c'est souvent pour la vie. Donc ce n'est qu'une solution provisoire, car plus vous serez arréte, moins cela sera bien vu par certains, et moins vous aurez l'envie de revenir, enfin, votre retour sera plus dur pour vous. C'est pour cela que je disais que c'était une solution de facilité pour éviter de prendre le pb à sa source. Consultez le syndicat au plus vite, pour améliorer vos conditions de travail. Vous ne pouvez pas rester dans un tel état. Mettez vous en maladie (mais pas ald), si vous en éprouvez le besoin. Je suis sure qu'il y'a une solution, pour vous.