Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
18 Septembre 2021, 09:15:01
Accueil Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum de discussion du SNPTES et du SA-EN. Cet espace de discussion vous est spécialement dédié. N'hésitez pas à parcourir notre forum mais aussi notre site Internet pour vous tenir au courant de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle.

FORUM SNPTES / SA-EN  |  Sujet de discussion  |  ITRF  |  PERSONNELS DES LYCÉES et COLLEGES = EPLE  |  Statut - Organisation du travail - Emploi du temps - Entretien Professionnel  |  Fil de discussion: Contrôles Emplois du temps, et Entretiens... « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Contrôles Emplois du temps, et Entretiens...  (Lu 737 fois)
Passionné
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 226



« le: 12 Juillet 2021, 13:07:29 »

Bonjour,

J'ai besoin de précisions claires au sujet d'un "sujet classique", car ce problème sera soulevé à la rentrée. Voilà :
La Direction prévoit à la rentrée une réunion avec nous, Personnels de Labo, le professeur Responsable de labo, ET le Proviseur. Cela, suite à des abus ou manquements d'anciens personnels (qui ne seront plus là). Elle veut imposer l'affichage des emplois du temps de chaque personne (au Labo ET à l'administration, l'affichage). Mais ils  prévoient surtout que moi, "technicien", devienne celui qui sera RESPONSABLE d'annoncer les retards et absences (sous-entendu à la Direction).
Connaissant bien l'ambiance et surtout les mentalités, je sais que derrière cette future annonce de soit-disant donner au technicien sa fonction de responsable et de supérieur des Adjoints techniques se cache l'envie des Professeurs (et peut être de l'intendance) la volonté de se décharger de leur rôle responsabilité de veiller au bon maintien respect des horaires de chacun et de leur vérification présence sur le lieu de travail !

Mes questions :

- Peuvent-ils imposer que je sois/devienne le "Référent" en matière de celui qui annonce qui est absent ou en RETARD à longueur de temps ?
Puis je le refuser ?
Il n'est pas sans dire qu'au delà du souhait des responsables de Labo, je devienne pour mes collègues, celui qui "va dénoncer" ses collègues.
Cela risque d'etre vite contreproductif sur le terrain, à la longue...
Ce que je faisais habituellement jusque-là, c'est dire de temps en temps au N+2 qui n'était pas là, pour donner limage un peu du Labo en terme de présence et d'activités (sachant que les collègues me prévenaient par sms de leur absence).

- Les Responsables veulent me donner ma fonction de N+1 à part entière (il "parait"). Ceci dit, sachez qu'ils gèrent et redigent eux mêmes les comptes rendus d'entretien professionnels en fin d'année. Et sauf surprise (on verra), ils ne prévoient pas en revanche de me reléguer cette précieuse (et légitime!) fonction. Donc, si çà n'était pas le cas : Puis-je le leur rappeler dans le sens les obliger à me laisser les organiser pour 2022 ? Je sais que ce sujet a déjà été soulevé et que Monsieur Ammour parlait de la problèmatique  dans le cas où le technicien ne pouvait les faire, il n'était donc pas "reconnu" à  sa juste valeur (et je peux vous dire çà correspond à la mentalité de ces professeurs!)
Oui!, mais alors que me conseillez-vous ?

Les textes permettent-ils de les y obliger, ou dois-je juste essayer de le leur demander, sans pouvoir les y contraindre s'ils refusent ?

Merci pour vos réponses et éclaircissements.

Journalisée
Ammour
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7687



« Répondre #1 le: 13 Juillet 2021, 14:31:19 »

Bonjour

Personnellement il serait hors de question pour un technicien (idem pour un assistant ingénieur) de gérer les emplois du temps des adjoints, y compris les éventuels abus des uns (nuisant aux autres), sans qu'il ou elle ait à réaliser (surtout le compte rendu) les entretiens professionnels, même si il faut bien comprendre que la valeur professionnelle ne se limite pas à l'assiduité, ce n'est qu'un item parmi la dizaine à prendre en compte.

Il faudra être inflexible, ou on vous reconnait en tant que n+1 ou pas, dans ce dernier cas vous n'avez plus à "organiser et contrôler au quotidien l'activité" de vos collègues adjoints techniques.

Je vous conseille de vous réunir avant entre personnels de laboratoire et vous expliquer entre vous afin que personne ne se sente "pris au piège" ou même visé à titre personnel, un consensus peut résoudre bien des situations car chacun(e) y mettra un peu plus de bonne volonté.

Cordialement
Journalisée

AMMOUR A.
Secrétaire Général FA-FPE
Fédération Autonome de la Fonction Publique d'État.
Militant SNPTES
Passionné
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 226



« Répondre #2 le: 15 Juillet 2021, 11:54:29 »

Bonjour

Personnellement il serait hors de question pour un technicien (idem pour un assistant ingénieur) de gérer les emplois du temps des adjoints, y compris les éventuels abus des uns (nuisant aux autres), sans qu'il ou elle ait à réaliser (surtout le compte rendu) les entretiens professionnels, même si il faut bien comprendre que la valeur professionnelle ne se limite pas à l'assiduité, ce n'est qu'un item parmi la dizaine à prendre en compte.

Il faudra être inflexible, ou on vous reconnait en tant que n+1 ou pas, dans ce dernier cas vous n'avez plus à "organiser et contrôler au quotidien l'activité" de vos collègues adjoints techniques.

Je vous conseille de vous réunir avant entre personnels de laboratoire et vous expliquer entre vous afin que personne ne se sente "pris au piège" ou même visé à titre personnel, un consensus peut résoudre bien des situations car chacun(e) y mettra un peu plus de bonne volonté.

Cordialement


Bonjour Monsieur Ammour,

Merci pour votre retour.

Je comprends le principe (et le partage largement), mais pour bien repréciser les choses, c'était surtout "avant", que la Direction aurait dû réagir, quand des abus avaient lieu. Aujourd'hui, çà leur sert juste de prétexte" pour fliquer les personnes (sans se fatiguer) pour l'année à venir.
Je pense que mes collègues actuels seront largement d'accord pour que ce soit moi qui gére leurs entretiens (çà se comprend aisément), maintenant j'en reviens à ma question :
Si, en présence du chef d'établissement, lorsque je ferai cette remarque "poing sur la table" lui ET/OU les Professeurs responsables ne m'attribuaient pas la responsabilité de conduire les entretiens, on peut les y "obliger" avec les textes ("LE N+1 conduit les entretiens", etc..."), ou devrais-je malgré tout suivre leur décision ?
Sachez que pour préciser les choses, l'an passé j'avais fait les fiches de postes, que j'ai transmis au Responsable dès le début à sa demande, avec les emplois du temps des collègues. Mais apparemment, çà n'a jamais été transmis à l'intendance...
En tout cas, sur l'aspect seul en lui-même de "veiller à signaler l'absence d'un collègue", la frontière me semble bien mince entre le minimum de "bon-sens" on va dire, et l'abus des N+2 (voire au dessus) d'en profiter...

Si vous voulez bien me re transmettre en lien la circulaire "N+1, qui contrôle l'activité des agents...", je veux bien...

Merci à vous.
Journalisée
Ammour
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7687



« Répondre #3 le: 15 Juillet 2021, 12:20:55 »

Bonjour

Si vous ne menez pas les entretiens professionnels vous n'êtes donc pas leur n+1, décision du Conseil d'État reprise dans la circulaire "fonction publique de 2012, si vous n'êtes pas leur supérieur hiérarchique directe (SHD ou n+1), vous n'avez aucune obligation d'accepter le contrôle de leur emploi du temps, donc de leurs horaires.

En clair, si pas d'entretien professionnel, aucune mission de responsabilité, ou vous êtes n+1 et reconnu en tant que tel, ou vous ne l'êtes pas, non reconnu en tant que tel.

Cordialement
Journalisée

AMMOUR A.
Secrétaire Général FA-FPE
Fédération Autonome de la Fonction Publique d'État.
Militant SNPTES
Passionné
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 226



« Répondre #4 le: 15 Juillet 2021, 17:01:51 »

Bonjour,

Ainsi, c’est très clair.
Cela dit, si c’est « proposé » spontanément par les Professeurs, tant mieux. Si ça ne l’est pas, et que le Chef d’établissement va dans leur sens, je ne ferai aucune « surveillance » des Adjoints techniques, c’est bien noté.

Pouvez-vous juste m’envoyer le lien de la dernière circulaire svp ?

Bonne fin de journée.
Journalisée
Ammour
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7687



« Répondre #5 le: 19 Juillet 2021, 10:45:11 »

Bonjour

Voici la circulaire relative à l'entretien professionnel dans la fonction publique en pièce jointe.

Cordialement
Journalisée

AMMOUR A.
Secrétaire Général FA-FPE
Fédération Autonome de la Fonction Publique d'État.
Militant SNPTES
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES / SA-EN  |  Sujet de discussion  |  ITRF  |  PERSONNELS DES LYCÉES et COLLEGES = EPLE  |  Statut - Organisation du travail - Emploi du temps - Entretien Professionnel  |  Fil de discussion: Contrôles Emplois du temps, et Entretiens... « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
© SNPTES — 18, rue Chevreul - 94600 CHOISY LE ROI XHTML 1.0 Transitionnel valide !

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums