Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
08 D?cembre 2021, 15:09:25
Accueil Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum de discussion du SNPTES-UNSA. Cet espace de discussion vous est spécialement dédié. N'hésitez pas à parcourir notre forum mais aussi notre site Internet pour vous tenir au courant de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle.

FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Santé, sécurité et conditions de travail  |  Fil de discussion: Le seul agent du labo a ne pas faire de télétravail « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Le seul agent du labo a ne pas faire de télétravail  (Lu 1001 fois)
xmrminer
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« le: 07 Juillet 2021, 18:25:38 »

Bonjour.

Lors des 3 derniers mois (Avril à Juillet), je n'ai pas fait de télétravail et je suis venu tous les jours au laboratoire. En fait, paradoxalement, je suis un informaticien BAP E qui n'avait et qui n'a aucune tâche télétravaillable.
J'ai été souvent seul à l'étage où se trouve mon bureau mais parfois seul dans le labo et très souvent "isolé".
L'Agent de prévention qui est aussi directeur administratif/secrétaire général s'en fichait.
J'ai fini par pété les plombs, faire un TS et être déclaré en burnout.
Est ce que j'étais dans l'illégalité et peut-on (la direction, le DU ou le secrétaire général) me signaler à la DRH?
Journalisée
iTrF09
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 146



« Répondre #1 le: 08 Juillet 2021, 09:16:09 »

Bonjour,

Je ne comprends pas bien votre question. J'imagine que si vous avez été déclaré en burn-out avec une TS, votre service DRH doit être forcément informée, de même que la médecine de prévention. Et je ne vois pas ce qu'il y a d'illégal dans ce que vous relatez.
Journalisée
Henri
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 115


« Répondre #2 le: 10 Juillet 2021, 10:05:32 »

Hello !

Peut-être ITrF09 s'interrogeait-il sur la "légalité" de sa période de travail isolé dans son bureau, labo ou étage de l'établissement, plutôt que chez lui en télétravail...? Si c'est ça il faut savoir qu'en général le travail isolé n'est ni interdit ni dangereux en soi. De plus cet isolement était le fait de l'organisation du travail par la direction et non pas celui de ITrF09.

A+
Journalisée
xmrminer
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #3 le: 12 Juillet 2021, 19:41:33 »

Bonjour,

Je ne comprends pas bien votre question. J'imagine que si vous avez été déclaré en burn-out avec une TS, votre service DRH doit être forcément informée, de même que la médecine de prévention. Et je ne vois pas ce qu'il y a d'illégal dans ce que vous relatez.

Depuis ma question sur le forum, j'ai pris soin de me renseigner. Après tout, je suis en arrêt maladie pour TS et burn-out. Voilà ce que j'ai trouvé. La loi n'interdit à aucun employé de rester seul sur son lieu de travail, par choix ou par obligation. Si ce cas de figure apparaît, l'employeur a toujours le devoir d'assurer la sécurité du travailleur en isolement. En effet, l'employeur est responsable de notre intégrité physique et morale lorsque nous sommes sur le lieux de travail. Pour l'anecdote, à la fin des années 90, début des années 2000, je travaillais pour Atos-Origin (à l'époque une énorme SSII) et j'étais dans un des centre de gestion. Mes collègues et moi lorsque nous devions travailler seul la nuit ou le week-end, nous devions porter un appareil, le DATI, qu'entre nous, nous appelions "l'homme mort". Dans le privé. La mise en place d’un DATI permet de répondre à la réglementation (article R 4224-16 du code du Travail) imposant au chef d’entreprise d’assurer les premiers secours aux accidentés et blessés : en effet, le DATI est un système de télécommunication qui transmet une alarme en cas de défaillance ou d’agression du travailleur isolé vers un poste de surveillance. Récemment, dans un autre laboratoire, pendant la pandémie, il y avait un registre des présents, on signait à l'entrée de l'université le matin et en partant le soir et il y avait toujours une personne de la direction de présente (elles se relayaient). Les DU sont comme les DDSP, chaque DU sont maitres en leur royaume mais il y en a qui sont plus responsable que d'autres.
Toujours est il. Aux noemi (la période de mobilité), je suis arrivé dans un laboratoire où on a pris soin de ne m'attribuer aucune tâche télétravaillable. Par conscience professionnelle, j'ai fais du 5 jours sur 7 au labo en étant seul professionnellement et isolé (pas de contacts avec d'autres êtres humains) lorsque mon collègue, lui, faisait du 5/7 en télétravail. Cerise sur le gâteau, je suis informaticien Assitant ingénieur Bap E, gestionnaire d'infrastructure avec une expertise sur les serveurs et là, je me retrouvais à faire le boulot d'un tech ou plutôt d'un Correspondant Local Informatique.
Qui savait si j'étais là, vivant, à l'agonie ou pas? Personne.

Et pour conclure. Nul n'est censé ignoré la loi, j'ai pêché par ignorance. Le Labo par contre n'a pas assuré son rôle. Veiller à l'intégrité physique et morale de son agent lors de son activité professionnelle. Et maintenant la direction a peur que je reprenne le travail et récidive. Alors que l'incident est entièrement lié aux manquements de l'agent de prévention et de la direction. Maintenant, c'est moi qui doit entreprendre des démarches pour avoir le droit de reprendre le travail, prouver que je peux travailler et que je suis sain d'esprit alors que par malice, la direction et la secrétaire générale ainsi que mon responsable m'on mis dans cette situation. Parce que si j'avais su la teneur du poste. JAMAIS je n'aurais accepté ce poste.
Journalisée
Valentine
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 44


« Répondre #4 le: 13 Juillet 2021, 06:21:38 »

Cher Collègue,

Vous allez être surpris, je vais compléter par une note positive à toutes ces conditions de travail déplorables ... Vous pourriez avec le soutien du médecin du travail demander une reprise avec changement de poste, ce qui vous permettrait de quitter cet environnement de travail déplorable, déclarer également une maladie contractée en service avec accident de travail (taux ipp à déterminer).

Amitiés syndicales
Journalisée
xmrminer
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #5 le: 13 Juillet 2021, 08:45:11 »

Cher Collègue,

Vous allez être surpris, je vais compléter par une note positive à toutes ces conditions de travail déplorables ... Vous pourriez avec le soutien du médecin du travail demander une reprise avec changement de poste, ce qui vous permettrait de quitter cet environnement de travail déplorable, déclarer également une maladie contractée en service avec accident de travail (taux ipp à déterminer).

Amitiés syndicales

Merci Valentine. En anglais, il y a cette phrase qui dit vous avez fait ma journée, je dirais que avez amené une éclaircie dans mon ciel gris. Merci
Journalisée
Valentine
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 44


« Répondre #6 le: 13 Juillet 2021, 10:37:05 »

En complément, une maladie contractée en service permet un maintient du salaire avec la plupart des primes (IFSE par exemple ...).

Bon courage.
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Santé, sécurité et conditions de travail  |  Fil de discussion: Le seul agent du labo a ne pas faire de télétravail « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
© SNPTES-UNSA — 18, rue Chevreul - 94600 CHOISY LE ROI

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums