Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
03 Juillet 2022, 06:41:38
Accueil Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum SNPTES-UNSA. Cet espace de discussions vous est spécialement dédié. Il privilégie les échanges d’ordre professionnel et syndical. Il est libre d’accès et vous permettra de nous questionner afin d’obtenir rapidement une réponse à votre demande. N'hésitez pas à le parcourir.  Pour vous tenir informé de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle consultez également notre site Internet.

FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  ITRF  |  Fil de discussion: LPPR et IGR « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 [2] 3 4 ... 6 Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: LPPR et IGR  (Lu 14055 fois)
Yoyo
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 195


« Répondre #15 le: 17 Novembre 2021, 20:49:40 »

Bonsoir.

Et donc, si les textes sont à l’étude de la FP, peut on savoir ce qui leur a été soumis? On irait vers quoi?
Journalisée
cachecache
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 35


« Répondre #16 le: 17 Novembre 2021, 21:09:37 »

Bonsoir,
Peut être l intégration des ir1 dans la hc et la classe cn jusqu à la hea, non ?
bine soirée,
CC
Journalisée
Mat56
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12


« Répondre #17 le: 18 Novembre 2021, 11:34:33 »

Bonjour
Merci pour ces infos et merci pour le travail accompli.
Il faut jouer collectif j'en suis convaincu et si on "recopie" les grilles des MCF sur les futures grilles IGR, l'amélioration sera certaine.
J'espère cependant en les regardant que les reclassements le seront aussi car certaine durées et certains gains d'indice semblent moins avantageux qu'actuellement notamment pour les 1ère classe.
Bonne continuation

Si l'IM de 830 est l'indice de fin de grilles pour les MCF CN et IGR 1c, la durée dans le 3ème échelon (IM 830) des IGRs HC est inférieure de 2 ans à celui des MCF HC (5ème échelon) dont la durée dans l'échelon est alors de 5 ans.
Du coup, si l'idée d'appliquer les grilles des MCF HC aux IGR HC était retenue, cela pénaliserait les anciens IGRs 1C (au dernier échelon) qui pourraient se voir rajouter 2 ans s'ils étaient, en cas de promotion, reclasser dans cette nouvelle grille à l'indice IM 830.

Je ne suis pas sûr par ailleurs qu'il soit judicieux de copier la grille indiciaire d'une catégorie à une autre alors que les métiers et activités sont différents.

Bonne soirée
Jacques

Je suis tout à fait d'accord avec vous Jacques mais lorsqu'on lit le protocole je ne vois pas trop à quelle autre grille nous pourrions nous référer...: "Cette fusion permettra ainsi de dégager un large champ statutaire composé de trois corps de niveau doctorat culminant en HEB et structurés en deux grades (CN/HC) : les maîtres de conférences, les chargés de recherche et les ingénieurs de recherche"

Mat
« Dernière édition: 18 Novembre 2021, 11:37:34 par Ammour » Journalisée
Michel G.
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 52


« Répondre #18 le: 18 Novembre 2021, 12:40:52 »

Bonjour

Selon moi, c'est toute la grille qui a besoin d'être revue et améliorée depuis tout ce temps.

Les IGR qui sont déjà 1ère classe mériteraient aussi un bon coup de pouce. La sélectivité du  passage au HC les contraint souvent à stagner pendant des années au dernier échelon en attendant la retraite (et le Gipa...)

Bonne journée

Michel
Journalisée
Greta2
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 40


« Répondre #19 le: 19 Novembre 2021, 14:47:20 »

Bonjour
Merci pour ces infos et merci pour le travail accompli.
Il faut jouer collectif j'en suis convaincu et si on "recopie" les grilles des MCF sur les futures grilles IGR, l'amélioration sera certaine.
J'espère cependant en les regardant que les reclassements le seront aussi car certaine durées et certains gains d'indice semblent moins avantageux qu'actuellement notamment pour les 1ère classe.
Bonne continuation

Si l'IM de 830 est l'indice de fin de grilles pour les MCF CN et IGR 1c, la durée dans le 3ème échelon (IM 830) des IGRs HC est inférieure de 2 ans à celui des MCF HC (5ème échelon) dont la durée dans l'échelon est alors de 5 ans.
Du coup, si l'idée d'appliquer les grilles des MCF HC aux IGR HC était retenue, cela pénaliserait les anciens IGRs 1C (au dernier échelon) qui pourraient se voir rajouter 2 ans s'ils étaient, en cas de promotion, reclasser dans cette nouvelle grille à l'indice IM 830.

Je ne suis pas sûr par ailleurs qu'il soit judicieux de copier la grille indiciaire d'une catégorie à une autre alors que les métiers et activités sont différents.

Bonne soirée
Jacques

Je suis tout à fait d'accord avec vous Jacques mais lorsqu'on lit le protocole je ne vois pas trop à quelle autre grille nous pourrions nous référer...: "Cette fusion permettra ainsi de dégager un large champ statutaire composé de trois corps de niveau doctorat culminant en HEB et structurés en deux grades (CN/HC) : les maîtres de conférences, les chargés de recherche et les ingénieurs de recherche"

Mat

Je suis également d'accord avec vous, cela semble une bonne référence. Je voudrais juste ajouter que
1-les MC sont recrutés avec une reprise à 100% de leur ancienneté vs 50% pour les IGR. Donc les IGR perdent automatiquement des échelons s'ils sont recrutés après de nombreux CDD.
2- le régime indemnitaire est, il me semble, assez différent entre ces corps notamment avec la nouvelle revalorisation de la PRES des MC et le doublement des attributions de la PEDR (et c'est une très bonne chose pour eux!).

Bon week-end avec un peu d'avanc
Journalisée
Mat56
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12


« Répondre #20 le: 22 Novembre 2021, 10:43:35 »

Bonjour,

Par contre quand je vois la grille des profs agrégés (même si elle est sur trois grades) je me dis qu'elle pourrait être une bonne base de travail pour une belle amélioration de celle des IGR mais je rêve un peu.

Mat
Journalisée
fabienclanche
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 20


« Répondre #21 le: 02 D?cembre 2021, 09:36:56 »

Bonjour à tous,

Merci pour le communiqué qui nous a été transmis par mail. Nous avons enfin des précisions sur l'état d'avancement des mesures de la revalorisation des IGR.
Les nouvelles ne sont pas encourageantes, ce n'est toujours pas à l'ordre du jour du comité technique ministériel !
Bon courage à tous ceux qui essaient de faire avancer ces négociations dans le cadre de la LPR.

Bonne journée
Journalisée
cevx
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #22 le: 02 D?cembre 2021, 13:55:25 »

Bonjour,

accepteriez vous de résumer les principaux points de ces nouvelles "pas encourageantes"?

Aussi, ne convient il pas de discuter de l'opportunité d'éteindre le corps, et de réorienter les effectifs, soit vers les corps de CR ou MC, soit vers les corps des administrateurs civils de l'Etat pour les effectifs n'exerçant pas d'activité scientifique?

Cela peut sembler provocateur, mais cela permet à chacun des IRs de progresser, tout en tirant les conséquences du désintérêt manifeste de ce corps pour l'animation des politiques publiques d'enseignement, de recherche et d'innovation?
Journalisée
ccedric21
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2286



WWW
« Répondre #23 le: 02 D?cembre 2021, 23:55:16 »

Bonjour,

Le corps des IGR a tout son intérêt dans l'enseignement supérieur et la cherche.

Vous trouverez un communiqué du SNPTES, en suivant ce lien  :https://www.snptes.fr/index.php?lvl=notice_display&id=13668

Cordialement,

CC
« Dernière édition: 03 D?cembre 2021, 17:31:52 par ccedric21 » Journalisée

Cédric Clerc
Secrétaire national, secteur carrières et mobilité
mobilite-carriere@snptes.org
https://www.snptes.fr
https://twitter.com/SNPTES
cevx
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #24 le: 03 D?cembre 2021, 10:56:56 »

Merci pour ces informations.

Le fait que le dossier semble vraiment au point mort (pas de texte pré rédigé alors même qu'aucun gain indiciaire ne semble en vue...pas plus que la réduction de l'ancienneté nécessaire pour passer la sélection professionnelle HC) soulève la question de la pertinence du corps des IGR.

Le fait de dire en une phrase que le corps a tout son intérêt en matière d'éducation et de recherche, me semble un peu court par rapport à la réalité.

D'abord, pourquoi se limiter à l'éducation et à la recherche sans s'ouvrir aux politiques publiques culturelles et d'innovation?

Ensuite, les ingénieurs de recherche non scientifiques ont manifestement des fonctions d'administrateurs, avec très probablement des compétences transverses comme la pratique de langues étrangères, bien plus développées que le reste.

Il n'est pas exclu que la fonction publique table sur l'extinction du corps à moyen terme. Autant le savoir, en parler, et valoriser les membres du corps dont les compétences et connaissent font la différence.

Bon courage.

Journalisée
oc78aze
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 16


« Répondre #25 le: 03 D?cembre 2021, 15:22:16 »

Proposition surprenante à première vue mais qui a le mérite de la nouveauté.
Je rajouterais que le corps des IGR semble recruter de moins en moins, la pyramide des âges est vieillissante, le statut a à peine été toiletté depuis 1984 et la grille est manifestement bloquée depuis des années comparée aux corps homologues en A+.
Si la fonction publique souhaitait attendre le départ à la retraite des IGR pour éteindre le corps sans trop de difficultés elle pourrait difficilement s'y prendre mieux.

Prendre les devants en proposant l'extinction du corps et le choix entre un corps scientifique CR/MC ou le corps des administrateurs de l'état pour les actuels titulaires ne serait pas si déraisonnable comparé à la perspective d'attente d'un éventuel décontingentement de la HEB ou plus si affinité avec un éventuel futur gouvernement (HeBbis, youhou !).
Journalisée
ccedric21
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2286



WWW
« Répondre #26 le: 04 D?cembre 2021, 10:16:11 »

Merci pour ces informations.

Le fait que le dossier semble vraiment au point mort (pas de texte pré rédigé alors même qu'aucun gain indiciaire ne semble en vue...pas plus que la réduction de l'ancienneté nécessaire pour passer la sélection professionnelle HC) soulève la question de la pertinence du corps des IGR.

Le fait de dire en une phrase que le corps a tout son intérêt en matière d'éducation et de recherche, me semble un peu court par rapport à la réalité.

D'abord, pourquoi se limiter à l'éducation et à la recherche sans s'ouvrir aux politiques publiques culturelles et d'innovation?

Ensuite, les ingénieurs de recherche non scientifiques ont manifestement des fonctions d'administrateurs, avec très probablement des compétences transverses comme la pratique de langues étrangères, bien plus développées que le reste.

Il n'est pas exclu que la fonction publique table sur l'extinction du corps à moyen terme. Autant le savoir, en parler, et valoriser les membres du corps dont les compétences et connaissent font la différence.

Bon courage.



Bonjour,
l'expression était probablement un peu réductrice. Vous n'êtes pas sans connaitre l'ensemble des missions d'un établissement d'enseignement supérieur.


Cordialement,
CC
 
Journalisée

Cédric Clerc
Secrétaire national, secteur carrières et mobilité
mobilite-carriere@snptes.org
https://www.snptes.fr
https://twitter.com/SNPTES
cevx
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #27 le: 04 D?cembre 2021, 11:55:43 »

Bonjour,

Je n ai pas de problème à ce que vous ne partagiez pas mon point de vue, en revanche je ne m attendais
Pas à votre condescendance.

Je vous rassure, je n ignore rien de la diversité des emplois dévolus aux ingénieurs de recherche, tant dans les établissements d enseignement supérieurs, qu au sein des EPST.

Je suis sur que vous avez aussi qu un des grands leitmotives de la LPR consistait à assurer le recrutement des chercheurs et enseignants chercheurs à au moins 2 smics.mensuels.

Force est de constater que les profils scientifiques parmi les ingénieurs de recherche ont juste été totalement éclipsés de ces discussions, et de leur traduction en mesures. Si vous voulez mon avis, c est d autant plus triste que ces profuls sont clés pour permettre à la société francause et à la jeunesse de se créer des opportunités dans le monde bouleversé par les transformations écologiquea et numériques.

Venons en maitenant à la révision statutaire du corps. La fusi9n des deux.premiers grades (igr2 et igr1) ne correspond à aucune difficulté juridique...et n a probablement presqu aucun coût budgétaire. Difficile de faire plus facile.

Par conséquent, l incapacité de la fonction publique a prendre un texte de fusion très simple doit etre analysé. Et probablement qu une des pistes de cette administration centrale est d aller vers l extinction du corps. Je note d ailleurs que la difficulté à admettre que la fonctiion publique valorise des profils scientifiques en dehors des labos et amphis alimente ce.point.

Alors, il me.semble qu entre le risque d etre momifié dans un statut de 1984 alors que l inflation repart de us belle, pourquoi ne pas prendre les devants et venir proposer une extinction accélérée du corps.

Tous ces membres y gagneraient immédiatement.

Quant à l hétérogéneité des fonctions que vous mentionnez, elle ne me parait absolument
Pas en mesure d empecher l incorporation des IGRs non scientifiques dans le corps interministeriel des adninistrateurs.
Civils. Pour vous donner un exemple, en 2022, l.Union Européenne procédera au recrutement par concours d adninsitrateurs IT qui seront placés dans le meme corps que des administrateurs juristes et ou économiques

Permettez moi de conclure avec un exemple perso. J ai travaillé dans les dernières années comme expert national détaché aupres de la Commission européenne. A cette occasion, je me suis rendu compte que mon traitement indixiaire brut est similaire à mes collègues des Etats d Europe Centrale et Orientale ...or le niveau de vie est quand meme sensiblement diddérent.

Bon week end.
Journalisée
Yoyo
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 195


« Répondre #28 le: 05 D?cembre 2021, 10:45:58 »

Bonjour,

C’est certes un peu provocateur, mais après tout en effet plutôt que de garder un A+ au rabais, qui ne présente plus grand interêt et qui se rapproche de plus en plus des A types, autant le mettre en extinction et le remplacer par ce qui existe ailleurs pour assurer l’encadrement supérieur. Parce que l’hétérogénéité des missions elle se retrouve ailleurs et elle pourrait tout à fait être assumée par des corps à vocation interministérielle (administrateurs et ingénieurs + chercheurs). Par exemple : bap G = ingénieurs des ponts eaux et forêts ou en chef de la territoriale. Et il ne s’agit même pas de reclasser les IGR actuels, qu’on nous laisse tranquilles dans notre corps mourant dans l’indifférence générale…

Après, pas sur que ces corps veuillent venir chez nous vu le niveau de misère de nos primes…. Alors allons encore plus loin, suppression sèche au profit des IE qui auront ainsi des possibilités d’évolution et peut être un peu plus de primes.

Qu’on en soit à prôner la fin, c’est quand même révélateur du niveau de découragement qui est le notre.
Journalisée
cachecache
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 35


« Répondre #29 le: 05 D?cembre 2021, 12:07:14 »

Bonjour,
Je suis en accord avec Yoyo.
Pourquoi garder un corps dont la  piètre qualité des membres est telle que seulement 70% des promotions par examen professionnel sont attribuées ?
Qui de plus, oblige à rétrograder ces IR/IGR 1c au premier grade par la fusion de la 2c et 1c sans y apporter un quelconque avantage. Un conseil, la punition pourrait être amplifiée en augmentant la durée du passage d échelon en fin d échelle.
Cordialement,
CC
« Dernière édition: 05 D?cembre 2021, 19:25:11 par cachecache » Journalisée
Pages: 1 [2] 3 4 ... 6 Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  ITRF  |  Fil de discussion: LPPR et IGR « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
© SNPTES-UNSA — 18, rue Chevreul - 94600 CHOISY LE ROI

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums