Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
03 Juillet 2022, 06:47:54
Accueil Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum SNPTES-UNSA. Cet espace de discussions vous est spécialement dédié. Il privilégie les échanges d’ordre professionnel et syndical. Il est libre d’accès et vous permettra de nous questionner afin d’obtenir rapidement une réponse à votre demande. N'hésitez pas à le parcourir.  Pour vous tenir informé de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle consultez également notre site Internet.

FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  ITRF  |  Fil de discussion: LPPR et IGR « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 2 3 [4] 5 6 Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: LPPR et IGR  (Lu 14058 fois)
cevx
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #45 le: 09 D?cembre 2021, 10:06:08 »

Ces échanges sont autant desespérants qu'instructifs sur les raisons de la difficulté à réformer le corps vers le haut:

a) pas de vision de la contribution du corps à l'intérêt général, c'est à dire au pilotage d'initiatives et d'équipes en lien avec les sciences de la soutenabilité, et les transitions écologiques et numériques...

b) une approche catégorielle excluante au sein même du corps: certains collegues semblent penser que les 1eres classes pourraient subir une forme de dumping de la future classe normale... Huh


Devant cette incapacité à faire émerger une vision solidaire entre les membres du corps, le gouvernement aura beau jeu de ne pas inscrire une réforme par le haut à l'agenda.

Bonne journée.

Journalisée
Opinion
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 420


« Répondre #46 le: 11 D?cembre 2021, 09:16:34 »

Bonjour,

Opinion,
Je vous rassure, au moment de la fusion des deux premiers grades des IGE-IE, les collègues ingénieurs d'études de l'ancienne première classe sont bien tous et toutes passés dans la hors-classe des ingénieurs d'études. Clairement, ça a fait quelques centaines d'heureux.

Emmla,
Je vous rassure aussi, le SNPTES veille aussi à ce que les actuels première classe IGR-IR soient gagnants, ne saurait-ce quand obtenant un indice sommital du nouveau grade bien supérieur à l'actuel qui pénalise, à la fois les actuels ingénieurs de recherche, mais aussi les ingénieurs d'études qui, dans la situation actuelle, renonce à la perspective singulière d'une promotion qui leur ferait perdre en rémunération.

Restant à votre disposition

Au temps pour moi. En fait j'étais déjà IGE HC lors de la fusion.  Et je n'ai pas du me sentir "dégradé"  par le passage des 1ere classe en hors classe , puisque je l'avais oublié Sourire
Passer de 3 grades à 2 est une opération gagnante pour un corps.  Le reste est un peu de la littérature.
IL y a forcément des personnes qui en bénéficient un peu plus que d'autres.
Pour ma part je pense que nos corps doivent dans la mesure du possible sortir des cas atypiques .
Le corps  des IGE n'a fait que suivre l'évolution des corps A-Type de la fonction publique. Et  de façon mois favorable puisque qu'il n'existe pas de  3eme grade fonctionnel  contrairement à  la très grande majorité des autres.    Ce grade existe pour les Certifiés  alors qu'il existe le corps des agrégés.
Le problème des   assistants ingénieurs et des IGR  est d’être atypique et donc de ne pas suivre les accords globaux de la fonction publique. Il faudrait que les IGR puissent être rattachés à une grille  plus commune de la fonction publique ( agrégés ou autres )  pour arrêter   d'essayer de recoller au train.


Bonne journée
Journalisée
fabienclanche
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 20


« Répondre #47 le: 16 D?cembre 2021, 18:43:23 »

Bonjour,

Est-ce que l’on a des précisions quant à la fusion des deux premiers grades IGR ?
Un accord a-t-il été signé il y a un an ?
Journalisée
ccedric21
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2286



WWW
« Répondre #48 le: 17 D?cembre 2021, 08:19:52 »

Bonjour,

Est-ce que l’on a des précisions quant à la fusion des deux premiers grades IGR ?
Un accord a-t-il été signé il y a un an ?


Bonjour,
Un accord a été signé le 12 octobre 2020. Vous pouvez le trouver sur ce lien : https://www.snptes.fr/index.php?lvl=notice_display&id=12401

Pour l'heure les négociations sont en cours pour la question de la fusion des deux premiers grades d'IGR prévue par cet accord.
Vous pouvez suivre les évolutions sur la page d'accueil du SNPTES sur laquelle vous pouvez retrouver tous les communiqués.
Cordialement,
CC
Journalisée

Cédric Clerc
Secrétaire national, secteur carrières et mobilité
mobilite-carriere@snptes.org
https://www.snptes.fr
https://twitter.com/SNPTES
Ysokras
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 77


« Répondre #49 le: 17 D?cembre 2021, 09:31:28 »

Bonjour,

Est-il possible que le gouvernement actuel ou futur revienne sur cet accord?
Journalisée
cevx
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #50 le: 17 D?cembre 2021, 11:55:09 »

Bonjour à tout le monde,

je crois que l'honneteté intellectuelle commande de préciser que cet accord sera caduc dès la fin de la législature.

La complexité de la fusion de 2 grades ne peut expliquer le retard pris.

Il convient de comprendre qu'il n'existe pas de volonté politique de transformer le corps des ingénieurs de recherche.

Alors pourquoi pas la disparition du corps au profit des corps CR/MC/DR/PU et administrateurs civils?

Journalisée
bdussoubs
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 144



WWW
« Répondre #51 le: 17 D?cembre 2021, 20:10:54 »

Bonsoir

En réponse à cevx :
> Alors pourquoi pas la disparition du corps au profit des corps CR/MC/DR/PU et administrateurs civils?

Par exemple parce que les métiers de MCF/CR et IGR/IR ne sont pas les mêmes, et que cela a parfaitement du sens d'avoir des Ingénieurs en face des MCF et CR...
Personnellement, je suis très heureux de mes fonction d'IGR et je ne vois pas l'intérêt de passer un jour Enseignant-chercheur ou Chercheur CNRS.

En revanche il y a un souci clair : les IGR sont pris entre le marteau (l'échelonnement indiciaire des IGE qui sont A-type et bénéficient de certaines évolutions par ce biais) et l'enclume (si les IGR montent en échelonnement, cela posera problème vis à vis des MCF et CR)

Rappel : la demande du SNPTES c'est que les IGR terminent en HED, et c'est ce qu'on doit revendiquer aussi pour les MCF et les DR, avec des PR/DR qui termineraient en HEG, comme c'est le cas de personnels de certains ministères... Du côté MESRI on est uand même très mal lotis.

Mais évidemment, le coût de tout cela...

Amicalement
bd


Journalisée
cevx
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #52 le: 18 D?cembre 2021, 08:19:32 »

Oui, on peut toujours rever et parler de hors échelle le plus loin possible dans l.alphabet....mais la réalité, c est qu en un an, les syndicats n ont meme pas été en mesure de pousser le gouvernement à publier au moins une premiere mouture.

Vous souhaitez insister sur les différences entre chercheur et ingénieur, tres bien, mais reconnaissez qu il.s agit là plutot de nuances pertinentes pour les specialistes.
Personnellement, je prefere raisonner sur les similitudes pour faciliter les convergences.

Aussi, maintenant que les corps de chercheurs et enseingnants chercheurs ont été revalorisés sur hors echelle B, n attendez pas de traitement de faveur pour les IGR

IGR dont le traitement indiciaire ne permet pas de se loger décemment dans la région parisienne.

Bon courage pour la suite, mais encore une fois soyons clairs, suite à la LPR, les IRs n ont RIEN obtenu. Peut etre que le.corps.est trop petit pour permettre aux.organisations syndicales d etre efficaces.
Journalisée
Alain Favennec
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8055



WWW
« Répondre #53 le: 18 D?cembre 2021, 12:00:41 »

Oui, on peut toujours rever et parler de hors échelle le plus loin possible dans l.alphabet....mais la réalité, c est qu en un an, les syndicats n ont meme pas été en mesure de pousser le gouvernement à publier au moins une premiere mouture.

Aussi, maintenant que les corps de chercheurs et enseingnants chercheurs ont été revalorisés sur hors echelle B, n attendez pas de traitement de faveur pour les IGR

Bon courage pour la suite, mais encore une fois soyons clairs, suite à la LPR, les IRs n ont RIEN obtenu. Peut etre que le.corps.est trop petit pour permettre aux.organisations syndicales d etre efficaces.

Bonjour cevx et permettez moi d'avoir l'oucrecuidance de vous contredire.

Tout d'abord, je ne comprends pas bien votre référence à la lettre B (hors échelle B) puisque les ingénieurs de recherche hors-classe, sous certaines conditions, peuvent y accéder depuis 2017...

Ensuite, je ne peux pas en dire plus puisque le SNPTES est actuellement en pleine négociation, mais notre ministère, notamment grâce à l'action du SNPTES-UNSA, prépare bien une revalorisation des grilles des ingénieurs de recherche. Par analogie avec d'autres corps (ce travail de comparaison est indispensable) on peut penser, en étant réaliste, à une fusion des deux premiers grades et à d'autres apports qui auront des conséquences positives pour les ingénieurs de recherche ITRF et ITA, mais aussi pour les ingénieurs d'études hors-classes ITRF-ITA détenteurs d'indices qui, paradoxalement, les pénalisent lorsqu'ils sont promus ou recruter dans le corps d'ingénieurs de recherche.

Bref, les syndicats, et plus particulièrement le SNPTES, font avancer les choses. Un exemple, si nous n'avions pas été là, lors des négociations relatives au PPCR c'est l'ensemble des corps de catégorie A qui n'auraient pas été revalorisé puisque les premières propositions ne concernaient que les catégories B et C.

Enfin, j'aimerais, comme mes camarades, me consacrer à ces négociations relatives aux IGR-IR au lieu de tenter de contrer celles et ceux qui pensent que l'action syndicale est désuète et inutile. Comme seul le SNPTES dispose d'un espace de discussions (ce forum), il faut cependant bien en passer par là Sourire

Bonnes fêtes de fin d'année
Journalisée

Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA
cevx
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #54 le: 19 D?cembre 2021, 14:45:58 »

Bonjour

Qui a dit que les syndicats sont désuets?
Je ne le prends aucunement pour moi.

Sur la situation du PPCR, c est tres bien de discuter avec le ministere...mais depuis 2017 et la pubblication du PPCR, le temps commence à être long, et les résultats absents.

Merci de ne pas justifier l absence de volonté gouvernementale à avancer par l existence d un débat pluraliste.

Aujourd hui un IGR seul et ou parent isolé ne peut se loger décemment en région parisienne.

Le secret que vous revendiquez.vis à vis des discussions avec le ministère est surprenant. En cas d absence de revorisation de la grille, vous en porteriez donc la responsabilité politique.

Heureusement que d autres confédérations syndicales accompagnent vos discussions.

En tout cas, merci pour votre engagement et Bonne fin d année.
Journalisée
toreascience
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 56


« Répondre #55 le: 20 D?cembre 2021, 10:39:55 »

Vous souhaitez insister sur les différences entre chercheur et ingénieur, tres bien, mais reconnaissez qu il.s agit là plutot de nuances pertinentes pour les specialistes.
Personnellement, je prefere raisonner sur les similitudes pour faciliter les convergences.

Sur ce point particulier, je pourrais vous rejoindre pour les BAP scientifiques (personnellement, je fais au quotidien un boulot de CR + la responsabilité d'appareillages...) mais pas pour les autres BAP (un IGR bap E ou G n'a rien d'un chercheur à mon point de vue).
C'est peut-être en cela que ce corps est compliqué à manager: mélange de scientifiques et administratifs durs à uniformiser à ce niveau de qualifications.

Sur la revalorisation, je pense qu'on ne peut pas blâmer les syndicats pour leur implication, mais on peut évidemment trouver que le temps d'application par le ministère est bien trop long.
Journalisée
Alain Favennec
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8055



WWW
« Répondre #56 le: 20 D?cembre 2021, 11:37:50 »


Le secret que vous revendiquez.vis à vis des discussions avec le ministère est surprenant. En cas d absence de revorisation de la grille, vous en porteriez donc la responsabilité politique.

Heureusement que d autres confédérations syndicales accompagnent vos discussions.

Bonjour Cevx et merci pour vos recommandations,

Il y a, selon le contexte, différentes manières de se comporter lors d'une négociation. Ainsi, si toutes les organisations syndicales défendent le même objectif, il n'y a aucune difficulté à étaler publiquement celui-ci et la manière de l'aborder.
En revanche, lorsque la plupart des organisations syndicales sont opposées à nos revendications (seuls le SNPTES, l'UNSA et le SGEN ont signé le protocole d'accord relatif, notamment, à la revalorisation des ingénieurs de recherche), vous vous doutez bien que nous préférons travailler discrètement de notre côté.
Quant à nos responsabilités, nous savons les prendre, depuis longtemps, en demeurant ouverts aux réformes et, c'est fondamental, aux négociations qui les accompagnent. Le progrès naît rarement de l'immobilisme.

Bonnes fêtes de fin d'année
Journalisée

Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA
cachecache
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 35


« Répondre #57 le: 20 D?cembre 2021, 17:17:16 »

mais pas pour les autres BAP (un IGR bap E ou G n'a rien d'un chercheur à mon point de vue).
Bonsoir,
@toreascience,
Je peux vous affirmer qu il existe des IGR en bap E ITRF qui ont "le profil chercheur" et qui gèrent de grands équipements de recherche reconnus internationalement.  Clin d'oeil
C est dire que ce corps est méconnu même par ses membres ...
Bonnes fêtes,
CC
« Dernière édition: 20 D?cembre 2021, 19:04:37 par cachecache » Journalisée
cevx
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #58 le: 20 D?cembre 2021, 18:38:46 »

Avec plaisir.
Je crains d'avoir été peu clair sur l'importance du travail des organisations syndicales.

Pour etre direct, la liste que vous citez me semble déjà relativement représentative pour discuter, avancer, et faire savoir qu'il existe du mouvement. Cette démarche collective dénote une ambition d'avancée réelle.
Si la discrétion peut se comprendre à la rigueur, en tout cas, elle ne devrait pas s'accompagner de timidité, parce que la fusion des grades est une initiative de progrès dont vous pouvez être fiers...meme s'il n'est jamais facile de se retrouver entre une administration qui joue la montre, et d'autres organisations qui préfèrent les effets de manche.

Bon courage.



Le secret que vous revendiquez.vis à vis des discussions avec le ministère est surprenant. En cas d absence de revorisation de la grille, vous en porteriez donc la responsabilité politique.

Heureusement que d autres confédérations syndicales accompagnent vos discussions.

Bonjour Cevx et merci pour vos recommandations,

Il y a, selon le contexte, différentes manières de se comporter lors d'une négociation. Ainsi, si toutes les organisations syndicales défendent le même objectif, il n'y a aucune difficulté à étaler publiquement celui-ci et la manière de l'aborder.
En revanche, lorsque la plupart des organisations syndicales sont opposées à nos revendications (seuls le SNPTES, l'UNSA et le SGEN ont signé le protocole d'accord relatif, notamment, à la revalorisation des ingénieurs de recherche), vous vous doutez bien que nous préférons travailler discrètement de notre côté.
Quant à nos responsabilités, nous savons les prendre, depuis longtemps, en demeurant ouverts aux réformes et, c'est fondamental, aux négociations qui les accompagnent. Le progrès naît rarement de l'immobilisme.

Bonnes fêtes de fin d'année
Journalisée
Alain Favennec
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8055



WWW
« Répondre #59 le: 21 D?cembre 2021, 08:56:18 »

Bonjour Cevx,

Il ne me semble pas que, sur cette question de la revalorisation des ingénieurs de recherche ITRF-ITA, le SNPTES-UNSA use de timidité. J'en veux pour preuve, notamment, ce fil de discussion ouvert à tous sur le forum du SNPTES (un média singulier dans le monde syndical public-privé) et, bien entendu, nos communiqués.

Bonnes fêtes de fin d'année

 
Journalisée

Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA
Pages: 1 2 3 [4] 5 6 Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  ITRF  |  Fil de discussion: LPPR et IGR « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
© SNPTES-UNSA — 18, rue Chevreul - 94600 CHOISY LE ROI

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums