Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
19 Mai 2022, 00:56:06
Accueil Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum SNPTES-UNSA. Cet espace de discussions vous est spécialement dédié. Il privilégie les échanges d’ordre professionnel et syndical. Il est libre d’accès et vous permettra de nous questionner afin d’obtenir rapidement une réponse à votre demande. N'hésitez pas à le parcourir.  Pour vous tenir informé de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle consultez également notre site Internet.

FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  ITRF  |  Fil de discussion: LPPR et IGR « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 2 [3] 4 5 6 Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: LPPR et IGR  (Lu 13192 fois)
Michel G.
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 52


« Répondre #30 le: 05 D?cembre 2021, 14:08:02 »

Bonjour

Plutôt que de rétrograder les IR déjà 1ere classe, profitons de cette refonte pour proposer de les passer (au moins ceux qui stagnent en fin de grille) hors classe. Ou alors ils sont vraiment de trop 'piètre qualité'...
Allez rêvons, c'est bientôt Noël  Sourire
Bon dimanche
Michel
Journalisée
cevx
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #31 le: 05 D?cembre 2021, 14:44:00 »

Bonjour,

Personne ne souhaite rétrogader qui que ce soit.

La refonte n existe pas, puisqu aucun texte n est sur la table.

Partant, considérant l absence de difficulté manifeste à fusionner les 2 premiers grades, et la faiblesse de son impact budgétaire, et considerant l indice sommital autorisant déjà lea IGR à exercer des emplois de sous directeur directrice en administration centrale...

Pourquoi ne pas jouer le jeu de la réforme de l Etat, et inscrire l évolution du corps des IGR au sein d un ou de plusieurs corps de l encadrement supérieur de l Etat et des corps de chercheurs et ensignants chercheurs?

Ce ne serait pas la.premiere fois  depuis les annèes 80 qu un corps d encadrement superieur est dissous, tout en bénéficiant au parcours des membres du grade, pour tous.les grades. La variété des expertises des IR ne pourra du reste que bénéficier à ces corps de destination.

Le.niveau de.l inflation devrait nous rappeler qu il ne s agit pas d attendre Noel...cela sonne vraiment comme un aveu de defaite.

Au premier janvier 2022, avec la suppression de l ENA et le lancement de sa remplaçante, la gestion des corps d encadrement va se restructurer.

Apres avoir manqué le train PPCR, esperons que le corps des IGR ne manquera pas celui là.
Journalisée
Opinion
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 420


« Répondre #32 le: 07 D?cembre 2021, 13:29:44 »

Bonjour

Plutôt que de rétrograder les IR déjà 1ere classe, profitons de cette refonte pour proposer de les passer (au moins ceux qui stagnent en fin de grille) hors classe. Ou alors ils sont vraiment de trop 'piètre qualité'...
Allez rêvons, c'est bientôt Noël  Sourire
Bon dimanche
Michel

bonjour,

j'ai du mal à comprendre votre logique de rétrogradation.
J'étais IGE 1ere classe quand la fusion   des 2 premiers  grades d'IGE a eu lieu  et je ne vois pas en quoi j'ai été pénalisé.
Pour la HC des IGR  il existe quand même désormais 2 voies d’accès (  tableau d'avancement et examen pro) ce qui est beaucoup plus favorable qu'avant.
Le problème  des personnes en fin de grade est un problème  général et non propre aux IGR , il faudrait dans ce cas une modification  des règles de la fonction publique.

Bonne journée
Journalisée
cachecache
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 35


« Répondre #33 le: 07 D?cembre 2021, 16:05:47 »

Bonjour,
Passer du 2 ème grade d un corps au premier est bien une rétrogradation. Il en aurait été autrement , à l instar des Ige , si les igr 1c passaient du deuxième grade au grade supérieur.
Cordialement,
CC
Journalisée
Alain Favennec
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8036



WWW
« Répondre #34 le: 07 D?cembre 2021, 17:26:42 »

Passer du 2 ème grade d un corps au premier est bien une rétrogradation. Il en aurait été autrement , à l instar des Ige , si les igr 1c passaient du deuxième grade au grade supérieur.

Bonjour Cachecache,

Je comprends votre ressentiment, mais il y a eu, dans notre secteur, des précédents de fusions des deux premiers grades comme chez les maîtres de conférences, en 2001, et, beaucoup plus récemment, chez les chargés de recherche. Les collègues en question n'ont pas vécu cela comme une "rétrogradation" puisque le nouveau grade n'est plus chiffré (il s'appelle "classe normale") et, surtout, les nouvelles grilles permettaient de nouvelles évolutions de carrière.
Je ne me souviens pas, pour ce qui concerne les maîtres de conférences, avoir vu, en 2001 et 2002, des collègues désespérés par cette mesure, bien au contraire.

Restant à votre disposition
« Dernière édition: 07 D?cembre 2021, 17:31:01 par Alain Favennec » Journalisée

Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA
Michel G.
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 52


« Répondre #35 le: 07 D?cembre 2021, 18:11:44 »

Bonjour

Après près de 40 ans sans évolution de cette grille, on pourrait espérer un peu plus qu'une simple fusion des 1ere et 2è classes.

Les IGE  HC finissent à l'indice 821. Quel est l'intérêt de passer un concours pour devenir IGR, parfois même en changeant de région, si l'indice final de la future classe normale plafonne toujours à 830, avec très peu de chance d'évoluer vers la HC (avec 70 promus à l'examen professionnel cette année, et 30% non attribuées...de quoi se demander quel est le niveau attendu) ? Des responsabilités qui vont avec les horaires, la disponibilité attendue...et des possibilités de mutation beaucoup plus réduites.

Si l'ensemble de la grille n'est pas améliorée, elle risque fort de s'éteindre doucement d'elle même. Et visiblement, toujours rien de spécial à l'horizon malgré les promesses ministérielles.

Bonne soirée

Michel


Journalisée
Alain Favennec
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8036



WWW
« Répondre #36 le: 08 D?cembre 2021, 10:17:57 »

Bonjour Michel G.,

Le SNPTES revendique bien la disparition de cette aberration statutaire qui pénalise, comme vous le décrivez très bien, les IGE-IE hors-classe qui passent deviennent IGR-IR, en clair, la future grille doit définitivement régler le problème, notamment en relevant l'indice sommital du premier grade des IGR-IR.

Restant à votre disposition
Journalisée

Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA
cevx
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #37 le: 08 D?cembre 2021, 11:01:50 »

Bonjour,

désolé de rebondir, mais il est spectaculaire que votre effort porte sur la réduction de l'effet de seuil entre les IGE hors classe, et les IGRs 2eme classes.

C'est louable, mais il est étrange de donner tant d'efforts à cette situation particulière (quid des recrutés directs, des recrutés depuis IGE 2classe...)...

Tout cela laisse entendre encore une fois que le corps de IGR n'est pas un corps aux missions claires, et que dès lors il est analysé seulement comme le couronnement d'une carrière d'IGE chevronné.

Exit la présence de scientifiques dans le corps...et la rémunération pas en accord avec le plancher de 2 SMICs, tel qu'annoncé dans la LPR.

Le PPCR avait abouti en début 2017...2 législatures et toujours pas de solution...

Journalisée
emmla
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6


« Répondre #38 le: 08 D?cembre 2021, 11:43:07 »

Bonjour,
Il me semble important de ne pas réduire les perspectives d'avancement des IGR 1ère classe qui sont au 2ème échelon de leur grade (et plus).
Est-il envisageable qu'une partie des IGR 1ère classe soient basculés dans la nouvelle grille des IGR HC....?
Sincères salutations et encore merci pour ce forum !
Journalisée
Opinion
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 420


« Répondre #39 le: 08 D?cembre 2021, 13:03:16 »

Bonjour,
Passer du 2 ème grade d un corps au premier est bien une rétrogradation. Il en aurait été autrement , à l instar des Ige , si les igr 1c passaient du deuxième grade au grade supérieur.
Cordialement,
CC

Bonjour,
A la fusion je n'ai pas vu les IGE 1ere classe passer HC . 
Journalisée
emmla
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6


« Répondre #40 le: 08 D?cembre 2021, 13:25:42 »

Merci Opinion pour ce retour.
Je voulais juste attirer l'attention car la question de la grille des IGR 1ère classe ne se pose-t-elle pas (aussi) ?
Les IGR 2 passés IGR 1 ont obtenu un avancement de grade au regard des postes tenus et de leur manière de servir....
Si les IGR 1ère classe venaient à passer IGR CN, il me semble important de veiller à ce que leur nouvelle situation soit plus favorable dans le meilleur des cas ou égale en terme de perspectives d'avancement dans le pire des cas.
Bien cordialement.
Journalisée
Alain Favennec
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8036



WWW
« Répondre #41 le: 08 D?cembre 2021, 13:40:19 »

Bonjour,

Opinion,
Je vous rassure, au moment de la fusion des deux premiers grades des IGE-IE, les collègues ingénieurs d'études de l'ancienne première classe sont bien tous et toutes passés dans la hors-classe des ingénieurs d'études. Clairement, ça a fait quelques centaines d'heureux.

Emmla,
Je vous rassure aussi, le SNPTES veille aussi à ce que les actuels première classe IGR-IR soient gagnants, ne saurait-ce quand obtenant un indice sommital du nouveau grade bien supérieur à l'actuel qui pénalise, à la fois les actuels ingénieurs de recherche, mais aussi les ingénieurs d'études qui, dans la situation actuelle, renonce à la perspective singulière d'une promotion qui leur ferait perdre en rémunération.

Restant à votre disposition
Journalisée

Alain Favennec
Secrétaire général adjoint du SNPTES-UNSA
cevx
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


« Répondre #42 le: 08 D?cembre 2021, 16:00:37 »

C'est tellement frustrant de constater que davantage d'énergie est consacrée à assurer des avantages pour un sous groupe du corps (les 1eres classes)...du fait de l'avantage supposé d'un autre sous groupe d'un corps (les ingénieurs d'études HC).

Franchement, rien d'étonnant à ce que la situation du corps statutaire soit enlisée devant des revendications aussi peu en phase avec l'intérêt général.

Je n'ai pas souvenir d'une intervention auprès du gouvernement pour leur rappeler que les scientifiques recrutés ingénieurs de recherche ne disposent pas vraiment d'une rémunération à 2 smics au début de leur carrière.

De même, je n'ai pas le souvenir d'une promotion positive de ce corps, dont l'expertise de ses membres est en mesure d'assurer le dialogue entre sciences et politique publique.

Enfin, je suis prêt à parier que la sociologie du corps laisse apparaitre d'autres atouts majeurs: il faudrait une étude en bonne et due forme, mais il est plus que probable que les IGRs maitrisent plus de langues vivantes que le reste des agents publics.


Bon courage, et merci pour votre engagement (dont l'animation de cet espace de parole).

Journalisée
cyss
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 13


« Répondre #43 le: 08 D?cembre 2021, 16:23:40 »


Emmla,
Je vous rassure aussi, le SNPTES veille aussi à ce que les actuels première classe IGR-IR soient gagnants, ne saurait-ce quand obtenant un indice sommital du nouveau grade bien supérieur à l'actuel qui pénalise, à la fois les actuels ingénieurs de recherche, mais aussi les ingénieurs d'études qui, dans la situation actuelle, renonce à la perspective singulière d'une promotion qui leur ferait perdre en rémunération.
Je pense qu'Emma parlait de la pente de l'échelle des IR1, et notamment pour ceux qui sont échelon 1 ou 2.
Il faut quand meme savoir que pour certains IR1 qui sont passés IR1 à l'échelon 1, ils ont "perdu" 1 an d'ancienneté... En effet, on peut passer d'IR2 échelon 7 à échelon 1 d'IR1 (même indice), mais l'échelon 1 IR1 dure 3 ans, alors que l'échelon 7 d'IR2 dure 2 ans. Soit disant qu'on est gagnant à long terme...

Pour cevx, je ne pense pas qu'il y ait de petites situations particulières. Je pense plutot que la situation (et l'ambiance) générale est justement le fruit de toutes ces petites particularités des statuts.
Maintenant, de mon point de vue, je ne comprends pas l'intérêt de la fusion des IR2 dans les IR1... Il n'y avait déjà pas beaucoup de perspectives pour une personne embauchée IR2 en termes de carrière et d'évolution; j'ai l'impression que ca va empirait la situation.
Journalisée
toreascience
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 43


« Répondre #44 le: 08 D?cembre 2021, 16:35:34 »

Maintenant, de mon point de vue, je ne comprends pas l'intérêt de la fusion des IR2 dans les IR1... Il n'y avait déjà pas beaucoup de perspectives pour une personne embauchée IR2 en termes de carrière et d'évolution; j'ai l'impression que ca va empirait la situation.

Sur le côté motivation au long de la carrière, je suis assez d'accord (un jeun IR CN n'aura plus qu'à attendre de très longues années avant de tenter la HC... avec le faible taux de réussite qu'on lui connait).
Sur le plan indiciaire, j'y suis plutôt favorable quand je vois l'opacité de sélection et les critères retenus pour les tableaux d'avancement IR2 à IR1 (je comptais beaucoup sur la réforme LPRR pour améliorer ce point... c'est le cas dans certains établissements, pour d'autres c'est juste encore pire qu'avant). Je préfère encore la fusion des classes.
Journalisée
Pages: 1 2 [3] 4 5 6 Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  ITRF  |  Fil de discussion: LPPR et IGR « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
© SNPTES-UNSA — 18, rue Chevreul - 94600 CHOISY LE ROI

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums