Bienvenue sur le forum SNPTES-UNSA. Cet espace de discussions vous est spécialement dédié. Il privilégie les échanges d'ordre professionnel et syndical. Il est libre d'accès et vous permettra de nous questionner afin d'obtenir rapidement une réponse à votre demande. N'hésitez pas à le parcourir.  Pour vous tenir informé de l'actualité sur votre statut, votre carrière et votre vie professionnelle consultez également notre site Internet / Élections professionnelles 2022 - Professions de foi, listes des candidats, vidéos comment voter, ...

assistant de prévention

Démarré par RCT83, 21 Septembre 2018, 07:15:03

« précédent - suivant »

RCT83

Bonjour, nous mettons à plat dans notre université la nomination de nos assistants de prévention.

Je voudrais savoir comment cela se passe-t-il dans vos établissement cette nomination.

L'objet du groupe de travail demandé par notre administration est de définir une grille multicritères (notion
de critérisation!!) pour savoir combien d'assistant de prévention il faudrait.

Dans ce groupe de travail, je rappellerai dés le début de la réunion  le mandat du SNPTES du congrès
Brest écrit en page 18 de la résolution générale.

Dans l'attente de vous lire
cordialement

   

Jacky60

Bonjour,

Rappelons que le DUER est obligatoire depuis 2001 avec une mise à jour annuelle ou lorsque il y a un changement significatif des risques.

Pour faciliter sa rédaction, il convient de définir les unités de travail, ce qui revient à découper virtuellement l'établissement en plusieurs ensembles. Chaque ensemble regroupe des salariés qui sont exposés à des risques similaires ou qui rencontrent des conditions homogènes d'expositions aux risques.
Le découpage des unités de travail se réalise avec les acteurs de l'entreprise (Direction, membres du CHCT, médecine de prévention, CP,  encadrement), il ne peut pas être fait a priori, car il est indispensable que les salariés/personnels reconnaissent qu'ils appartiennent au même groupe d'exposition.

Il devrait y avoir au moins un assistant de prévention/ unité de travail. Ne pas contraindre les collègues à assumer cette mission, cela n'a aucun sens, ils démissionneraient très rapidement.L,AP doit avoir l'envie et les connaissances nécessaires pour conseiller ou être force de propositions auprès de son responsable d'unité de travail.
Il convient de bien évaluer la quotité de temps à y consacrer pour que chaque AP ait une décharge équivalente de ses activités professionnelles.                     
Il faut inclure les formations initiales et continues et notamment lorsque la nature des risques et de la réglementation évoluent.

Voilà dans les grandes lignes.

Cordialement.