Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
07 Ao?t 2020, 19:33:31
Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum de discussion du SNPTES et du SA-EN. Cet espace de discussion vous est spécialement dédié. N'hésitez pas à parcourir notre forum mais aussi notre site Internet pour vous tenir au courant de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle.

FORUM SNPTES / SA-EN  |  Sujet de discussion  |  Santé, sécurité et conditions de travail  |  Fil de discussion: Personne vulnérable « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Personne vulnérable  (Lu 3468 fois)
bob31800
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 16


« le: 09 Mai 2020, 16:06:24 »

Bonjour,
Je suis ATRF, j'ai 60 ans et suis hypertendu!
Puis-je ne pas reprendre mon activité et attendre septembre? Il me semble que je corresponds au type même des personnes vulnérables qui ont droit à un arrêt de travail sans carence?
Est-ce vrai et comment en bénéficier? Dois-je faire spécifier une mention spéciale sur mon arrêt de travail par mon médecin?
Je travaille en lycée général, technologique et professionnel, à quelle date doit-on reprendre, nous n'avons aucune information de notre direction ?
Merci pour votre réponse et bon courage à tous!
RL
Journalisée
FA-ENESR Alain Favennec
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7883



WWW
« Répondre #1 le: 10 Mai 2020, 09:54:38 »

Bonjour,

Le ministère de l’Éducation nationale, dans son guide relatif à la réouverture des collèges et lycées, dispose très clairement que "les personnels présentant des facteurs  de  risque  connus  ne  travaillent  pas  en  présentiel.  La  liste  de  ces facteurs de risque est fixée par les autorités sanitaires". C'est à un médecin d'établir si vous êtes concerné, mais dans la liste de ce ces facteurs de risque apparait bien "l'hypertension artérielle compliquée".
Sauf si vous en avez besoin, votre médecin ne vous placera pas en congé maladie, mais s'il considère que vous courrez un risque à retourner dans votre établissement, vous donnera une attestation que vous transmettrez à votre direction. Vous pourrez alors exercer vos fonctions en télétravail, si c'est dans l'ordre du possible, ou sinon bénéficier d'une autorisation spéciale d'absence.
Les premières réouverture en lycée sont, pour l'instant, prévues pour le premier juin mais rien n'est certain... les personnels sont, c'est logique, appelé à reprendre le travail un peu auparavant.

Restant à votre disposition

http://www.snptes.fr/IMG/pdf/covid19---protocole-sanitaire-pour-la-r-ouverture-des-coll-ges-et-lyc-es-67185.pdf
« Dernière édition: 10 Mai 2020, 10:04:16 par FA-ENESR Alain Favennec » Journalisée

Alain Favennec
Secrétaire général FA-ENESR
Ammour
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6853



« Répondre #2 le: 11 Mai 2020, 15:09:30 »

Bonjour

En complément de la réponse de mon ami, Alain Favennec, le Haut Comité de Santé Publique considère que les personnes à risque de développer une forme grave d’infection à SARS-CoV-2 sont les suivantes :

- les femmes enceintes à partir du troisième trimestre de la grossesse;
- les patients aux antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, antécédents d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
- les diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications secondaires à leur pathologie ;
- les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale ;
- les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée ;
- les malades atteints de cancer sous traitement.
- les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise :
       * médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive,
       *infection à VIH non contrôlé ou avec des CD4 <200/mm3,
       *consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques,
       *liée à une hémopathie maligne en cours de traitement,
- les malades atteints de cirrhose au stade B ou C de la classification de Child-Pugh ;
- les personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 40 kg/m2)
- les personnes âgées de 70 ans et plus.


Cordialement
Journalisée

AMMOUR A.
Secrétaire Général FA-FPE
Fédération Autonome de la Fonction Publique d'État.
Militant SNPTES
hadesmaster
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 66


« Répondre #3 le: 29 Mai 2020, 18:08:36 »

Bonjour,

Je me permet de rebondir sur ce sujet, car mon médecin ma fourni un certificat sans date de fin stipulant que faisant parti des personnes vulnérables, je ne pouvez me rendre sur mon lieu de travail.

J'ai donc transmis cette informations à ma hiérarchie et au ressource humaine, et je suis donc en télétravail depuis le début du confinement.

Cependant suite au dernière annonces de notre premier ministre mon supérieur souhaite une reprise des agents plusieurs jours par semaine, et je ne dispose d'aucune information des ressources humaines ou de la direction.

Mon supérieur ne m'ayant pas encore sollicité personnellement sur ce point, donc ma question est de savoir si je peut rester en télétravail ou si je doit reprendre aux risques d'être contaminer dans les transports ou sur mon lieux de travail.

Cordialement,

Journalisée
laabboo
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 123


« Répondre #4 le: 29 Mai 2020, 18:55:15 »

Bonjour
Le premier ministre a indiqué que les personnes dits vulnérable face au COVID pouvaient continuer à télétravailler.
Cdt
Journalisée
hadesmaster
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 66


« Répondre #5 le: 29 Mai 2020, 19:33:58 »

Merci laabboo pour cette information.

Car je l'ai pas entendu reprise dans les médias du coup.

Cordialement,
Journalisée
jboullery
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 17


« Répondre #6 le: 01 Juin 2020, 06:08:00 »

Bonjour
Je suis ce post car hélas je suis aussi concerné. Je suis enseignant en lycée.
Je sais bien que c'est un peu tôt mais qu'en sera-t-il pour la prochaine rentrée des classes en septembre ?
Merci
Journalisée
Ammour
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6853



« Répondre #7 le: 01 Juin 2020, 09:03:11 »

Bonjour,

tout dépendra de l'évolution de la maladie Covid19, là même les spécialistes n'ont pas encore la réponse.

Cordialement
Journalisée

AMMOUR A.
Secrétaire Général FA-FPE
Fédération Autonome de la Fonction Publique d'État.
Militant SNPTES
aderoussiaux
Conseillers nationaux
Débutant
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7


« Répondre #8 le: 16 Juin 2020, 10:50:26 »

Bonjour,
j'ai été contacté par une personne vulnérable pour savoir ce qui est prévu pour ces personnes à partir du 22/06. Elle est dans un rectorat et ne sais pas ce qu'on peut lui demander (retour sur site ?) et ce qu'elle peut répondre (refuser ?). Je n'ai rien vu de nouveau sur ce point donc je ne sais quoi lui répondre. Merci de vos avis.
Cordialement,
Arnaud
Journalisée
MeliaT
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4


« Répondre #9 le: 23 Juin 2020, 14:40:54 »

Bonjour

En complément de la réponse de mon ami, Alain Favennec, le Haut Comité de Santé Publique considère que les personnes à risque de développer une forme grave d’infection à SARS-CoV-2 sont les suivantes :

- les femmes enceintes à partir du troisième trimestre de la grossesse;
- les patients aux antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, antécédents d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
- les diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications secondaires à leur pathologie ;
- les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale ;
- les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée ;
- les malades atteints de cancer sous traitement.
- les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise :
       * médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive,
       *infection à VIH non contrôlé ou avec des CD4 <200/mm3,
       *consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques,
       *liée à une hémopathie maligne en cours de traitement,
- les malades atteints de cirrhose au stade B ou C de la classification de Child-Pugh ;
- les personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 40 kg/m2)
- les personnes âgées de 70 ans et plus.


Cordialement

Bonjour,

L'avis du HCSP a été actualisé le 20 avril (le document est téléchargeable sur Internet), notamment pour une modification concernant l'âge : cela concerne maintenant "les personnes âgées de 65 ans et plus" et on note aussi une mention qui devrait faire réfléchir certaines DRH, puisqu'il est précisé à la suite : "même si les personnes âgées de 50 ans à 65 ans doivent être surveillées de façon plus rapprochée" (sic).

Cela s'explique par le fait que le taux d'hospitalisation des 50/59 ans en cas de Covid 19 double par rapport à celui des 40/49 pour atteindre plus de 8% pour cette classe d'âge (12% pour les 60/69 ans).

Bien à vous,

MeliaT
Journalisée
alain62144
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 19


« Répondre #10 le: 09 Juillet 2020, 08:59:44 »

Bonjour Monsieur,

je souhaite vous poser deux petites questions svp, j'ai pour le moment un arrêt de travail jusqu'au 31/07/2020 ces arrêts sont dû à ma pathologie au COVID 19, je souhaite savoir, Monsieur, si je dois continuer en Août 2020 ou reprendre  le 22/08/2020 sans risque au sein de mon établissement .

Ma deuxième question est de savoir si je continue mon arrêt ci ces jours seront en décompte des 90 jours a 100% indemnisé car je suis perdu dans tout cela je compte sur votre réponse pour me rassurer Monsieur.



                                                      Très cordialement
Journalisée
Ammour
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6853



« Répondre #11 le: 09 Juillet 2020, 20:17:10 »

Bonjour

Le 10 juillet est la date de la fin de l’état d’urgence sanitaire, mais elle ne met pas fin de toutes les dispositions à l’égard des personnes vulnérables…Le 24 juin 2020, le Gouvernement a présenté son nouveau protocole national de déconfinement mais il existe toujours une exception concernant les travailleurs à risque de développer une forme grave de Covid-19. Pour eux, « le télétravail doit être favorisé ». Si le télétravail n’est pas possible, le salarié a la possibilité de bénéficier du dispositif d’arrêt de travail simplifié, qui est prolongé jusqu’au 31 août 2020.

De plus, dans l’article de loi du 25 avril, il est précisé que ces mesures sont valables « jusqu’à une date fixée par décret et au plus tard le 31 décembre 2020  ». Aucun décret n'a encore été publié pour y mettre fin avant le 31/12/2020.

Cependant seules les personnes ayant une pathologie répertoriée par le Haut Conseil de la Santé publique ayant une affection de longue durée pourront y prétendre, c'est un décret, publié au Journal officiel du 6 mai 2020, qui précise ces 11 critères de vulnérabilité déjà discuté avant.

C'est cet argumentaire que vous devrez utiliser si (et seulement si !) votre service RH envisage de vous retirer une journée de carence ou de vous déduire ces jours liés à la CoVid19 sur les 90 jours à plein traitement.

Cordialement
Journalisée

AMMOUR A.
Secrétaire Général FA-FPE
Fédération Autonome de la Fonction Publique d'État.
Militant SNPTES
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES / SA-EN  |  Sujet de discussion  |  Santé, sécurité et conditions de travail  |  Fil de discussion: Personne vulnérable « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
© SNPTES — 18, rue Chevreul - 94600 CHOISY LE ROI XHTML 1.0 Transitionnel valide !

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums