Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
13 Dcembre 2018, 09:45:23
Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum de discussion du SNPTES. Cet espace de discussion vous est spécialement dédié. N'hésitez pas à parcourir notre forum mais aussi notre site Internet pour vous tenir au courant de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle.

FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Retraites  |  Fil de discussion: Questions sur la validation de services auxiliaires « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Questions sur la validation de services auxiliaires  (Lu 3951 fois)
chpit
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2


« le: 03 Octobre 2018, 00:16:53 »

Bonjour,

J'ai deux questions sur la validation de services auxiliaires. Ayant contacté mon antenne syndicale, il m'a été conseillé d'écrire sur le forum pour avoir l'avis de Mr Favennec, juriste conseil du SNPTES. J'espère que vous me lirez que vous aurez les réponses ou peut être que d'autres parmi auront ces réponses. J'ai parcouru les fils de discussion et j'ai vu des questions similaires mais avec des réponses partielles d'où mon nouveau fil.

Le CNRS me propose de convertir et valider mes services auxiliaires pour la retraite. je suis titularisée depuis 2004. J'ai fourni au CNRS mon relevé de carrière à cette époque. Je n'ai pas racheté d'année car beaucoup trop cher.
Cette fois le CNRS me propose cette validation avec des retenues rétroactives se montant autour de 2300€ correspondant à 15 trimestre. Je dois valider ou non avant le 21 décembre 2018. Le fil de discussion que j'ai trouvé sur le forum émet des doutes sur l'intérêt de la validation en raison d'un calcul des trimestres moins avantageux que le régime général.

Mes questions:
1- J'ai fait en 2009 auprès l'assurance retraite IDF un relevé de carrière indiquant un activité de 27 trimestres. Or le CNRS me propose de valider les services auxiliaires pour récupérer 15 trimestres. Cela confirme t'il le calcul moins avantageux? Si je met de côté quelques trimestre hors période et que je compare les mêmes années prises en compte par l'AR et par le CNRS, cela fait 15 trimestre CNRS pour 24 trimestre régime général. Cela vous semble t'il cohérent?

2- J'ai fait réalisé par le CNRS une simulation approximative donc puisqu'en 2018 je n'ai que (Smiley) 50 ans et le calcul porte sur un départ à 62ans avec ou sans validation et la même simulation à 67ans. Je vois d'après la simulation un écart d'environ 200 à 250 euros bruts mensuel. Mais ce que je ne sais pas c'est ce que valent les 27 trimestres du régime général et de l'IRCANTEC pour la complémentaire que je dois déduire en cas de validation.
Pourriez vous me dire comment calculer le montant mensuel régime général+ircantec pour 27 trimestres. Je suppose que cela doit être faible mais confirmez vous?
Est ce que dès lors, la validation des services auxiliaires est toujours plus intéressante lorsque l'on a peu de trimestre dans le régime général compte tenu du montant faible des retenues rétroactives.

Merci beaucoup pour vos réponse et j'espère que cela aidera d'autres personnels dans la même situation
Journalisée
sirène
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 31


« Répondre #1 le: 06 Octobre 2018, 12:45:41 »

Bonjour Chpit,

Je ne suis pas spécialiste des retraites mais je suis quelque peu étonnée par la proposition de validation que le CNRS vous fait actuellement. Sauf existence d'un régime dérogatoire applicable au CNRS en particulier que j'ignore, le cadre général applicable aux agents publics prévoit que la validation peut être demandée dans les 2 ans qui suivent la titularisation et ce pour les personnels titularisés au plus tard au 01/01/2013. Vous êtes a priori hors délai.
Journalisée
chpit
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2


« Répondre #2 le: 06 Novembre 2018, 22:44:00 »

Bonsoir,

Tout d'abord, une réponse à sirène. Je ne suis pas hors délais. Effectivement le CNRS m'a fait un état des services auxiliaires deux ans après ma titularisation soit en 2005. Ce que j'ai reçu en 2017 c'est le dossier d'acceptation de cette validation des services auxiliaires, ou pas. J'ai pu voir sur le forum des échanges ou cette validation pouvait trainer des années et des années.
L'objectif de mon message est que j'avais jusque décembre 2018 pour faire mon choix d'où l'mportance de bien comprendre.
J'ai vu avec le message de biilbi deux rang en dessous du mien que je ne suis pas le seul dans ce cas.

J'ai eu la réponse à mes questions en deux temps. J'ai pu obtenir une simulation du CNRS de la retraite avec la prise en compte des trimestres auxiliares rachétés et dans le rachat et ceci avec l'indice actuel et en hypothèse d'un départ à 62ans ou d'un départ à 67ans, Ansi je vois les avantages ou non.
Puis j'ai contacté le CNAV pour discuté de la raison de la différence des trimestres du régime général et de ceux pris en compte par le CNRS (raison la aussi bien décrite par le message de bilbi et des autres sur le forum). Je ne les répéterais pas ici. En clair, la prise en compte des services auxiliaires fait perdre les avantages dans le régime général. C'est pourquoi chaque cas est particulier sans compter le coût des retenues rétroactives. Pour bilbi, assez désavantageux apparemment. Pour moi, il semble qu;il y ait un gain après 1 an de retraite.

Cela reste néanmoins toujours un pari.
D'abord  il faut effectivement atteindre la retraite à 67ans
Ensuite cela dépend effectivement des  évolutions du régime de retraites des personnels que personne ne connait, pas même les services du CNRS.

Cordialement,
Journalisée
sirène
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 31


« Répondre #3 le: 10 Novembre 2018, 22:50:20 »

Bonsoir Chpit,

Je n'ai pas bien compris une partie de votre publication initiale, veuillez m'en excuser.

Effectivement, le décompte des trimestres n'obéit pas aux mêmes règles dans le régime général (fonction de la rémunération au cours de la période concernée) et dans celui des pensions civiles.

Il est difficile de généraliser et de donner de réponse univoque quant au bien-fondé d'une acceptation de la proposition de validation qui nous est adressée. Une diminution du nombre de trimestres pris en compte n'est pas forcément au détriment de l'agent si la validation permet de calculer la retraite sur la base d'un régime unique et donc sur la base de l'indice de l'échelon détenu pendant au moins 6 mois avant le départ en retraite.

Personnellement j'ai accepté il y a quelques mois. D'une part parce que je ne tiens pas à faire des démarches multiples pour liquider des pensions auprès de plusieurs caisses, mais aussi parce que je serai bien loin du nombre de trimestres me permettant de prétendre à 75% du dernier traitement et enfin parce que pour moi validation rime avec remboursement de cotisations en ma faveur. Inutile de vous préciser que ce qui dans le contexte actuel apparaît comme judicieux pourrait fort bien se trouver très désavantageux dans quelques années. Il me reste encore de loooooongues années de service avant de pouvoir juger si mon pari était gagnant.

J'espère que vous avez pu accéder aux éléments vous permettant de faire un choix éclairé par rapport à la réglementation en vigueur. Bonne soirée
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Retraites  |  Fil de discussion: Questions sur la validation de services auxiliaires « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !