FORUM SNPTES / SA-EN

Sujet de discussion => ITRF => Discussion démarrée par: Oldoakfarmer le 14 Octobre 2020, 11:09:20



Titre: IR hors-classe après signature LPR
Posté par: Oldoakfarmer le 14 Octobre 2020, 11:09:20
Bonjour,
Après avoir lu le paragraphe concernant les IR/IGR p. 6 de l'Accord relatif à l'amélioration des rémunérations et des carrières dans le cadre de la LPR (http://www.snptes.fr/IMG/pdf/lpr.pdf), je souhaite savoir ce qu'il en est de la grille des salaires concernant les IR/IGR hors-classe : le passage à la HEB est-il toujours conditionné à dossier et inscription sur tableau d'avancement ? ou va-t-il devenir automatique ?
Merci de votre réponse.


Titre: Re : IR hors-classe après siganture LPR
Posté par: Xav_D le 14 Octobre 2020, 17:30:36
Bonsoir,

Pour l'instant, il n'est pas question pour le ministère de revenir sur le contingentement de la HEB. Par conséquent, le passage demeure conditionné à dossier et inscription sur le tableau d'avancement.


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: Oldoakfarmer le 15 Octobre 2020, 09:07:38
Bonjour,
Merci de votre réponse. Donc, en l'espèce, il n'y a aucune avancée pour les IR 1 et IR HC, une fois de plus.


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: Mat56 le 15 Octobre 2020, 09:41:36
Bonjour,

Avez vous des informations sur le nouvel échelonnement indiciaire des grilles des IGR et la manière dont seront reclassé.e.s les IGR 1ère classe dans ces nouvelles grilles ?

Merci


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: Xav_D le 15 Octobre 2020, 13:02:05
Bonjour,

Il est trop tôt pour conclure quoi que ce soit.

Les discussions sur le nouvel échelonnement indiciaire seront menées au sein du comité de suivi composé des signataires du protocole d'accord dont fait parti le SNPTES.

Le comité de suivi n'ayant pas encore été institué, les discussions n'ont pas encore commencé. Donc conclure à l'heure actuelle qu'il n'y aucune avancée est prématuré et ajouter une fois de plus est méconnaître le fait que les IR HC ont connu la création de la HEB il y a peu dans le cadre du PPCR, certes contingentée (à l'instar des MCF, mais avant les CR), et que les IR1 bénéficient maintenant d'un accès à la HC par promotion au choix en plus de la sélection professionnelle.

Néanmoins, il est évident que plus on se rapproche du sommet des rémunérations de la fonction publique de l'État, moins les marges de progression sont importantes.


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: Mat56 le 15 Octobre 2020, 14:58:16
Merci pour votre réponse
Espérons que la nouvelle grille des IG-IR Classe normale ne soit pas calquée sur celle des MCF et des CR car cela serait défavorable notamment pour les IR-IGR 1ère classe.
Pour passer de l'indice 643 à 830 il faut 14 ans et 10 mois à un MCF alors qu'il faut 12 ans à un.e IGR/IR pour passer de l'indice 608 à 830.  Espérons que notre syndicat parvienne à un bon compromis, nous comptons sur vous.


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: Xav_D le 15 Octobre 2020, 16:04:57
Bonjour,

Il est évident pour nous que la nouvelle grille ne devra léser aucun des 3 corps.

Néanmoins, vous ne considérez que le temps pour atteindre l'indice 830 depuis l'indice 608, sauf qu'il faut 10 ans pour atteindre l'échelon 7 d'IR2 conditionnant l'accès à l'IR1 puis 12 ans pour atteindre l'échelon 5 IM 830. Les MCF CN sont à ce moment-là à l'indice 693 et non à l'indice 643 et il leur faut également 12 ans pour atteindre l'IM 830.

Par conséquent, la pente est plus faible pour les MCF que pour les IR/IGR ce qui fait que les augmentation sont moins mirobolantes, néanmoins l'intégrale des salaires est clairement en faveur de la pente la plus faible ;-).


Titre: Re : Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: mecmars le 18 Octobre 2020, 16:48:23
Bonjour,

Il est trop tôt pour conclure quoi que ce soit.

Les discussions sur le nouvel échelonnement indiciaire seront menées au sein du comité de suivi composé des signataires du protocole d'accord dont fait parti le SNPTES.

Le comité de suivi n'ayant pas encore été institué, les discussions n'ont pas encore commencé. Donc conclure à l'heure actuelle qu'il n'y aucune avancée est prématuré et ajouter une fois de plus est méconnaître le fait que les IR HC ont connu la création de la HEB il y a peu dans le cadre du PPCR, certes contingentée (à l'instar des MCF, mais avant les CR), et que les IR1 bénéficient maintenant d'un accès à la HC par promotion au choix en plus de la sélection professionnelle.

Néanmoins, il est évident que plus on se rapproche du sommet des rémunérations de la fonction publique de l'État, moins les marges de progression sont importantes.

Bonjour,

Un des problèmes dont on ne parle pas est le risque de blocage rapide d’évolution. Je m'explique, le passage en IR HC est de plus en plus tôt dans une carrière d'IR-IGR, ce qui les conduira à atteindre le dernier échelon de la HC avant la fin de carrière. J'ai plusieurs exemples dans mon entourage. Même avec la HEB, çà ne sera pas suffisant pour continuer à évoluer et motiver les agents...
A mon avis, il faut decontingenter la HEB, et rajouter un autre échelon, vu que les IR HC  n'ont rien obtenu dans la LPPR, et ce n'est pas un scandale si on ne veut pas démotiver et/ou voir progressivement disparaitre ce corps qui est une des vitrines du SNPTES.

En attente de vos avis.

mecmars.


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: degun le 18 Octobre 2020, 17:52:46
Bonjour,
effectivement, le passage HC en étant "jeune" entraîne une fin de grille en étant "jeune" (un peu moins), d'autant plus que les chevrons sont de 1 an (tant mieux).
Personnellement, à moins de 60 ans, bloqué au dernier chevron de la HEB, je n'ai plus qu'à voir se propager les virus.  :(

Ceci dit, on a un salaire plus que correct vis-à-vis de beaucoup de nos collègues, même si on ne s'est pas occupé des IR depuis des lustres.

Bonne fin de journée.



Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: bdussoubs le 22 Octobre 2020, 06:57:32
Bonjour à tou(te)s,

On ne va pas se plaindre, mais il n'empêche que dire que l'on fait un bel ensemble MCF+CR+IGR HC culminant à la HEB c'est un peu rapide.

D'une part parce que MCF et CR ne resteront sûrement pas contingentés (les MCF le sont d'ailleurs ?), et que malgré tout, pour eux, la possibilité de passer CR/DR existe (c'est plus ça qui correspondra vaguement à un contingentement).
Pour les IGR (enfin les happy few qui pourront arriver à la HEB), il n'y a rien au-dessus (si ce n'est des GRAF ou autres, mais pour le coup c'est exceptionnel et c'est une carrière personnelle, pas globale).
Donc oui, que le Ministère décontingente la HEB, ça n'aurait pas été scandaleux non plus...


Amicalement
bd


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: Xav_D le 22 Octobre 2020, 16:54:48
Bonjour,

Une série de remarques générales afin de remettre en perspective et qui n'ont aucun but de blesser ou offenser qui que ce soit :
- je pense qu'il est préférable d'être bloqué au dernier chevron de la HEA (IM 972) au bout de 15 ans qu'à l'indice majoré 368 après 21 ans de carrière ;
- je ne pense pas que l'argument du blocage soit un argument intéressant en tant que tel pour promouvoir une amélioration des grilles : le ministère sait très bien allongé les grilles afin que l'indice sommital ne soient perçu qu'en toute fin de carrière ;
- à titre personnel, mais je ne suis certainement pas le seul, je préférerais percevoir l'indice sommital de mon corps pendant toute ma carrière plutôt que d'attendre la fin de celle-ci pour ne pas l'atteindre ; en termes d'intégrale de rémunération perçue il y a une énorme différence.

Ceci étant dit, je comprends que quand on atteint le taquet d'une grille on se dise que les augmentations c'est fini et qu'il n'y a plus qu'à attendre la retraite, encore plus qu'en on accède à la HEB. Mais n'est-ce pas déjà le cas quand on entre dans le dernier grade d'un corps qui n'a pas de débouché puisque mécaniquement on arrivera au bout ?
Personnellement, ce n'est pas le salaire mirobolant que me sert le CNRS qui me fait lever tous les jours, mais mon travail ; et il n'est pas mieux ni moins intéressant parce que je gagne 15 IM tous les 2 ans (même si ça fait bien plaisir de gagner un peu plus).

Pour autant, le SNPTES n'est pas sans revendications pour les IR/IGR, y compris hors classe :
- ainsi nous avons revendiqué pour la fusion IR2-IR1 (cela semble acquis) ;
- mais aussi pour une revalorisation de la grille du premier grade (IR/IGR CN) jusqu'en HEA (de même que pour les MCF et CR) ;
- le SNPTES a milité pour la création de la HEB pour les corps IR/IGR et nous l'avons obtenu et nous militions déjà pour le décontingentement et nous le faisons encore ;
- de même, le SNPTES demande que la hors classe des 4 corps culmine à la HEC ;
- le SNPTES a aussi demandé à ce que soient créées des passerelles entre les 3 corps ce qui fait que les corps d'IR/IGR auront des corps de débouché, sans qu'il soit obligatoire de quitter le milieu des laboratoires.


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: mecmars le 02 Novembre 2020, 11:02:21
Bonjour,

Quelques remarques pour continuer la discussion:

Premièrement  pour rappel, le corps des IR/IGR est un corps de cat A+ de la fonction publique.

" La catégorie A+ désigne « l’ensemble des corps ou emplois fonctionnels dont l’indice terminal du grade supérieur est au moins égal à la hors échelle B (HEB) », c'est-à-dire les corps dont un grade atteint un indice majoré strictement supérieur à 963".
Dans cette catégorie nous (IR/IGR)  sommes au minimum....car il y a des corps dans cette catégorie qui atteignent la HED (ingénieur en chef territorial par exemple) . Effectivement, on peut toujours se comparer à un cat C avec un  IM à 368, mais comparaison n'est pas raison, ça n'a aucun sens.
Je pense qu'avec la PPCR, c’était le minimum à faire pour ce corps qui est le seul à ne jamais avoir été revalorisé je crois bien depuis 20 ans.

Deuxièment, l’accès à la HEB est plus complexe que ce qui est affiché, quotité 80%: emploi fonctionnel (BAP J, G, ... et quasi impossible pour les BAP scientifiques A, B, C...), 20 % pour le reste avec 3 ans d'ancienneté au dernier échelon HEA, tout pour limiter le flux ,OUF!
Pour les MCF, , je ne crois pas que çà  soit aussi complexe, qui de plus, ils ont la possibilité d'accès au corps des PR, facilité avec la LPPR aujourd'hui, augmentation de leur primes...
Le ministère veut harmoniser les grilles MCF, CR, IGR/IR,  mais ça n'a aucun sens, car un IR restera dans son corps sans pouvoir changer, ou lui faire croire qu'il pourra devenir PR?  j'attends de voir ça.
Je pense qu'il faut que ce corps se calque sur d'autre corps A+, avec accès HEB  automatique, ajout d'un autre échelon.

Cdlt

mecmars.


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: dan3313 le 02 Novembre 2020, 20:01:58
Bonsoir à tous

Il est exact qu’un décontingentement de la hors échelle b serait déjà un point positif et je pense que ça doit être le cas pour les mcf les cr et les igr/ir. Ensuite pourquoi ne pas rêver à la hors échelle c (demandée par le syndicat).
Par contre xavier je ne comprends pas l’indice sommital des igr cn en hors échelle a si les hors classe ne culminent pas à la heb decontingentee voir la hec.

Amitiés à tous

Daniel


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: Yoyo le 02 Novembre 2020, 20:55:52
Tout à fait d’accord avec mecmars. J’ai le sentiment que nous sommes tirés vers le bas du point de vue indiciaire afin de ne surtout pas vexer nos collègues maîtres de conférence, mais eux ont encore un avancement possible en PU. La cible devrait être celle des ingénieurs en chef de la territoriale, ou des administrateurs civils, (HEBbis), comme le grade de général semble peu adapté à nos métiers (même cela est discutable d’ailleurs).


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: bdussoubs le 03 Novembre 2020, 09:38:56
Bonjour à tou(te)s,

Effectivement, je partage également les vues de mecmars. Sans dire que les IGR HC sont à plaindre, on peut quand même noter que globalement, les grilles entre le premier échelon de C et le dernier échelon de A (ou A+) se sont resserrées depuis la réforme de 84 (je crois). En Bref, les C et les B montent (et c'est évidemment tant mieux), les A aussi mais moins, et les A+ non parce que reste le "blocage" à la hauteur des CR/MCF. Sauf qu'effectivement, ces derniers ne sont pas bloqués comme peuvent l'être les IR. Et quand on voit les grilles que peuvent atteindre d'autres ingénieurs d'autres corps, on ne comprend pas bien pourquoi les ITRF/ITA seraient moins bien lotis. De même d'ailleurs que les CR et les MCF, et par extension les PR/DR, parce que mine de rien, ils atteignent au mieux la HEE quand des agents du budget par exemple arrivent à la HEG.
Et comme le choix de la LPR est de passer uniquement par le régime indemnitaire pour revaloriser nos salaires essentiellement...
Mais il est clair que le combat du SNPTES (et il le mène soyez en sûrs) est d'obtenir le décontingentement de la HEB et ensuite la HEBbis et la HEC.

Amicalement
bd
   


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: Xav_D le 03 Novembre 2020, 10:36:24
Bonjour,

Le but de mon post n'était pas d'enflammer vos esprits, mais de mettre un certain nombre de choses en perspectives et cela ne remet pas en cause le fait que les IGR/IR n'ont pas de corps de débouché naturel, même s'il en existe néanmoins.

Le SNPTES, je le rappelle, a obtenu lors du PPCR la HEB, alors que ce protocole ne prévoyait rien notamment pour les corps IR/IGR faisant ainsi entrer ces corps dans la "catégorie A+". Néanmoins pour la "distribution" de la HEB, cela varie suivant les établissements et les statuts semble-t-il.

Les revendications du SNPTES sont cohérentes, nous demandons la HEA pour le premier grade et la HEC pour le second et des passerelles pour naviguer entre les 4 corps. Pour ce qui est de passer d'IR/IGR à PR/DR cela existe, je ne dis pas que c'est courant mais cela existe, donc on peut espérer mieux si des passerelles sont instaurées.



Titre: Re : Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: Greta2 le 06 Novembre 2020, 11:01:07
"Deuxièment, l’accès à la HEB est plus complexe que ce qui est affiché, quotité 80%: emploi fonctionnel (BAP J, G, ... et quasi impossible pour les BAP scientifiques A, B, C...), 20 % pour le reste avec 3 ans d'ancienneté au dernier échelon HEA, tout pour limiter le flux ,OUF!

Question naïve : comment s'explique cette différence entre BAP ?





Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: clothoide le 06 Novembre 2020, 11:54:45
Est-ce aussi envisageable d'ouvrir la PEDR aux IR (certains sont très axés recherche) ?


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: Greta2 le 06 Novembre 2020, 14:01:27
Oui, c'est vrai. On peut encadrer des thesards, on doit alors passer l'HDR mais on ne peut pas être éligible à cette prime (revalorisée par la LPPR)...


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: bdussoubs le 09 Novembre 2020, 07:57:58
Bonjour à tou(te)s,
Sachant que la LPR prône des primes individuelles pour les chercheurs et enseignants-chercheurs de la même façon que pour les BIATSS, donc je ne sais pas si cela reste un levier...

Amicalement
bd


Titre: Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: divin_platon le 09 Novembre 2020, 11:17:29
Bonjour à tou(te)s,
Même si nous pouvons nous réjouir que les grilles IR/CR/MCF convergent et je l'espère augmentent, je me permets de vous rappeler qu'en terme de rémunération, une inégalité majeure réside dans les statuts des MCF/PU qui autorisent des activités libérales... strictement interdites dans les corps ITA/ITRF et dans une moindre mesure dans ceux des chercheurs. Autre inégalité majeure : la possibilité pour les MCF/PR d'aller jusqu'à un double service en heures complémentaires.
Ces arguments seraient-ils utiles et valables dans les négociations futures pour défendre les intérêts des IR/IGR qui sont contraints d'être à 100% du temps au service de leur structure?
Amicalement.



Titre: Re : Re : Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: mecmars le 10 Novembre 2020, 11:31:37
"Deuxièment, l’accès à la HEB est plus complexe que ce qui est affiché, quotité 80%: emploi fonctionnel (BAP J, G, ... et quasi impossible pour les BAP scientifiques A, B, C...), 20 % pour le reste avec 3 ans d'ancienneté au dernier échelon HEA, tout pour limiter le flux ,OUF!

Question naïve : comment s'explique cette différence entre BAP ?

Bonjour,

Tout simplement car il n'y a pas (ou trés peu) d'emploi fonctionnelle dans nos universités pour les emplois scientifiques.
La HEB va majoritairement profiter aux hauts "gradés" de l'université en priorité. C'est pour cela, je pense qu'il faut decontingenter la HEB, et ouvrir la HEC.

Les IGR/IR encadrent comme des MCF des thésards, il devrait ègalement bénéficier de la PEDR, encore une incohérence. Il me semble que le taux de d'accés à la HEB des MCF est supérieur à celui des IGR/IG? Le ministère veut harmoniser les grilles MCF/IGR/CR, métier pas tout à fait similaire, c'est pour cela qu'on voit les limites et incohérences de ce raisonnement.
Bonne journée,

Mecmars.






Titre: Re : Re : IR hors-classe après signature LPR
Posté par: Greta2 le 13 Novembre 2020, 11:56:15
Bonjour à tou(te)s,
Même si nous pouvons nous réjouir que les grilles IR/CR/MCF convergent et je l'espère augmentent, je me permets de vous rappeler qu'en terme de rémunération, une inégalité majeure réside dans les statuts des MCF/PU qui autorisent des activités libérales... strictement interdites dans les corps ITA/ITRF et dans une moindre mesure dans ceux des chercheurs. Autre inégalité majeure : la possibilité pour les MCF/PR d'aller jusqu'à un double service en heures complémentaires.
Ces arguments seraient-ils utiles et valables dans les négociations futures pour défendre les intérêts des IR/IGR qui sont contraints d'être à 100% du temps au service de leur structure?
Amicalement.



Une autre difference avec un impact significatif sur le salaire vient de la reprise d'ancienneté à l'embauche, 50% pour les ITRF, 100% pour les MCF....