Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
24 Aot 2019, 14:52:39
Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum de discussion du SNPTES et du SA-EN. Cet espace de discussion vous est spécialement dédié. N'hésitez pas à parcourir notre forum mais aussi notre site Internet pour vous tenir au courant de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle.

FORUM SNPTES / SA-EN  |  Sujet de discussion  |  ITRF  |  Fil de discussion: Heures de cours dispensées par un IGE « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Heures de cours dispensées par un IGE  (Lu 294 fois)
Elisewin
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3


« le: 15 Aot 2019, 18:24:26 »

Boujour,
Dans vos établissements, quelle règle s'applique à un ingénieur d'études assurant des heures de cours ? Ces heures sont-elles incluses "par défaut" dans le temps de service ? Ou bien font-elles l'objet d'une récupération ? Ou encore, donnent-elles lieu à une rémunération auquel cas une autorisation de cumul serait nécessaire ? Enfin, quel est le décompte appliqué à une heure de cours par rapport à une heure de service "normale" ?
Il semblerait que les pratiques divergent d'un établissement à l'autre…
Bien cordialement
Journalisée
sa
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 36


« Répondre #1 le: 15 Aot 2019, 20:49:51 »

Bonjour,
Je pense que vous êtes volontaire pour ça , normalement Missions des ingénieurs d'études:

Les ingénieurs d'études contribuent à l'élaboration, à la mise au point et au développement des techniques et méthodes mises en oeuvre dans les établissements où ils exercent, ainsi qu'à l'organisation de leur application et à l'amélioration de leurs résultats. Ils concourent à l'accomplissement des missions d'enseignement.

Ils peuvent exercer des fonctions d'administration et assumer des responsabilités d'encadrement, principalement à l'égard des personnels techniques.

Les ingénieurs d'études exercent leurs activités dans : les établissements d'enseignement supérieur, les grands établissements scientifiques et littéraires, les établissements sous tutelle (CEREQ, ONISEP, C.N.D.P., CNED, CNOUS, I.N.R.P., CIEP) et les rectorats.
A aucun moment est cité hures d cours .
J'espère me tromper pour vous faire plaisir mais la réalité est autre.
Journalisée
jb-univ
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 374


« Répondre #2 le: 16 Aot 2019, 10:03:53 »

Bonjour,

Dans mon établissement (université), et depuis 2 ans, les personnels ITRF sont limités à 64h de cours/ an, mais il s'agit d'une règle locale décidée en CA, qui peut être différente dans un autre établissement. Le statut de l'ITRF qui enseigne est celui de vacataire, et une autorisation de cumul délivrée par l'administration préalable au début de l'enseignement est obligatoire pour que la mise en paiement soit possible.

Les heures de cours doivent se faire généralement hors temps de travail, ou pris sur les congés. Cependant, il arrive évidemment très souvent que les heures soient effectuées sur temps de travail, pour des raisons de planning. Dans ce cas, le temps pendant lequel vous n'êtes pas sur votre poste est en principe dû à l'administration, mais des aménagements au niveau local sont quelquefois possibles.

Salutations.
Journalisée
bdussoubs
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 67



WWW
« Répondre #3 le: 16 Aot 2019, 13:25:48 »

Bonjour à tous,

Dans mon établissement, le temps de travail est enregistré (topage). On a une limitation des heures à 96 (équivalent TD) en tant que vacataire. Demande d'autorisation de cumul à faire, et effectivement, on doit poser des congés ou détoper si on veut être rémunéré de ce travail supplémentaire.
J'imagine qu'il est également possible de mener ces missions d'enseignement dans le cadre de son temps de travail (le F d'ITRF) mais dans ce cas on n'est pas rémunéré en plus.

Dans mon ex-établissement, effectivement, comme au CNRS, on pouvait cumuler 2 activités (dans une limite raisonnable) pendant son temps de travail et "cumuler" les rémunérations.
Cela est donc effectivement très établissement dépendant...

Amicalement
bd
Journalisée
ccedric21
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1189



« Répondre #4 le: 22 Aot 2019, 01:30:24 »

Bonjour,

Contribuer aux missions d'enseignement ne signifie pas faire cours.

Pour répondre à une question de Elisewin : une heure de CM (cours magistral est rémunérée 1,5 HETD (Heure équivalent TD). De fait une  heure CM c'est environ 40x1,5 = 60€/brut de l'heure.

Avec ce calcul, un IGE qui fait 134 HETD par mois (soit son temps annuel de 1607heures divisé par 12 mois) devrait percevoir  134x40 = 5360€ brut mensuel... Or, un IGE plafonne actuellement à 3740€ brut mensuel... donc loin du compte.

Ne pas rémunérer spécifiquement les heures de cours TP, TD, CM, revient à faire des économies sur le dos de ceux qui mettent leurs compétences au service des étudiants et employer des enseignants au rabais...

Bien entendu, il faudra trouver une solution pour que le personnel BIATSS (cela concerne tout le monde) récupère
, pour son service, les heures auxquelles il a du s'absenter pour enseigner.
Utiliser des jours de congés pour faire ces enseignements ne paraît pas être une solution satisfaisante.  Un congé est un jour de repos.  A ce titre vous ne pouvez travailler pendant un jour de repos.
Le principe de récupération (possible dans le cas d'horaires variables) doit être la solution.

De mon point de vue, il faut être prudent avec ces pratiques qui consisteraient à ne plus recruter un nombre suffisant d'enseignants chercheurs (je n'utilise pas la forme inclusive pour plus de facilité de lecture), pour assurer les enseignements.
En effet, même si nos collègues tech, asi, ige, igr, mais aussi ceux des filières administratives ou des bibliothèques ont des compétences, une technicité et des compétences à transmettre,  un enseignant chercheur,  comme un PRAG  ou autre enseignant dont c'est le metier de transmettre le savoir est (normalement) formé à la pédagogie universitaire. .
Nous avons besoin d'enseignants pour enseigner.

Par ailleurs, faire faire trop d'heures d'enseignement à un BIATSS déjà pris, souvent au-delà de ces horaires de travail ordinaire, quand on connaît le nombre de chômeurs dans notre pays, le nombre de diplômés parfois docteurs sans emploi en lien avec son cursus quand le manque d'enseignant est criant (la preuve on sollicite de plus en plus les BIATSS), est-ce bien raisonnable ?

Cordialement.
CC.
« Dernière édition: 22 Aot 2019, 01:33:56 par ccedric21 » Journalisée

Cédric Clerc :
Secrétaire technique national, Chargé des CAP et des ITRF de l’enseignement supérieur
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES / SA-EN  |  Sujet de discussion  |  ITRF  |  Fil de discussion: Heures de cours dispensées par un IGE « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
© SNPTES — 18, rue Chevreul - 94600 CHOISY LE ROI XHTML 1.0 Transitionnel valide !

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums